Archives de la catégorie Vidéos

Gazette d’@rrêt sur images, n°513. Intelligence artificielle, promesse ou menace ?

Gazette d’@rrêt sur images, n°513

Et si les ordinateurs nous surpassaient ? Et s’ils nous rendaient inutiles, bons pour le rebut ? Alerte : déjà ils dialoguent entre eux, créant des langages inintelligibles aux humains ! C’est avec une sourde angoisse, tapie sous un regard émerveillé, que nos médias rendent compte, jour après jour, des progrès apparemment quotidiens de l’intelligence artificielle. Reprenons à zéro. Première question : cette expression « d’intelligence artificielle » recouvre-t-elle une réalité définissable, ou ne s’agit-il que d’une trouvaille marketing et journalistique ? Cette question déblayée, quel est vraiment l’état des lieux des menaces et des promesses des calculateurs de plus en plus puissants ? Journalistes, médecins, enseignants, juristes : qui est menacé ? Il était temps que nous plongions sur ce fantasme-là. Notre émission est ici (1).

Sur l’affaire Harvey Weinstein, ce prédateur sexuel de Hollywood, les témoignages se multiplient depuis quelques jours. C’est salutaire. Cette libération de la parole ne peut que faire progresser les choses. Mais avant cette semaine, qui savait quoi, notamment dans la presse ? Les investigations sur l’Omerta ne font que commencer. Nos articles sont regroupés dans notre dossier « Agressions sexuelles » (2).

Daniel Schneidermann

(3)

Publicités

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°512. Agressions sexuelles : enfin visibles, mais à quel prix !

Gazette d’@rrêt sur images, n°512

Invisibles depuis des siècles, les atteintes sexuelles sur les femmes, les agressions sexuelles, le harcèlement de rue ou au travail, les viols, les incestes, sont entrés dans les dernières décennies dans le champ du visible. Mais à quel prix ! Cette irruption est parfois chaotique, souvent déformante, et violemment contestée, comme le montrent plusieurs émissions de la télévision mainstream, et notamment l’agression, sur le plateau de Laurent Ruquier, de la responsable EELV Sandrine Rousseau, par l’écrivaine et chroniqueuse Chistine Angot. Que s’est-il joué exactement au cours de cette séquence ? Nous y revenons cette semaine, avec Sandrine Rousseau, la députée France Insoumise Clémentine Autain, et la journaliste et militante féministe Lauren Bastide. Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire

Un univers impitoyable (Mediapart)

Une fois de plus, il faut saluer l’excellent travail des équipes de Cash investigation qui travaillent avec Élise Lucet. Un travail qui a valu notamment aux sources comme aux journalistes lanceurs d’alerte des démêlés judiciaires et des pressions.

L’émission de la semaine dernière a déclenché une tempête de réactions sur la toile et mis à rude épreuve les nerfs et les méninges des communicants de Free et de Lidl en mettant en lumière « le monde impitoyable du travail » au sein de ces deux entreprises.

Chez le distributeur qui s’est fait un nom dans l’Hexagone grâce au discount et au low cost alimentaire on a ainsi pu entendre ces propos d’une rare violence : « Si je viens et que le magasin est mal tenu, je te promets que toi et moi on se verra toutes les semaines. (…) Ça va être à feu et à sang (…). Je te mettrai six jours de mise à pied à longueur de temps, tu vas mourir ».

Il n’aura pas fallu longtemps pour que ces menaces proférées par un manager de l’enseigne de grande distribution à l’adresse d’un responsable de magasin provoquent un torrent de réactions dont beaucoup disent notamment à quel point le monde du travail peut être impitoyable.

Il faut être dans un déni total de réalité ou d’une totale mauvaise foi pour prétendre que ces cas sont « extrêmes », « isolés », « contraires à la culture » et aux fameuses « valeurs » que les directions d’entreprises prétendent faire vivre. La multiplication des burn-out, des suicides à l’entreprise ou liés au travail, les ruptures conventionnelles -quand elles ne sont pas des licenciements déguisés-, des sanctions pour « pétage de plomb » sont autant d’indices.

La diffusion de cette émission au moment même où sont mises en pièces les garanties que nous apportait jusqu’ici le Code du Travail est évidemment édifiante.

Le licenciement simplifié et low cost, la légalisation des licenciements abusifs, le raccourcissement des délais de recours, le CDI de chantier, la fusion des instances et la suppression des CHSCT sont autant de clous qui vont river le bec de l’encadrement placé entre le marteau et l’enclume de ces relations sociales délétères, sommé de se taire et de laisser sa responsabilité au vestiaire.

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°511. Journalisme : enfin du neuf !

Gazette d’@rrêt sur images, n°511

Réinventer le journalisme, cette profession sinistrée, tout le monde est d’accord, mais comment ? Par un journalisme d’opinion assumé, rompant avec la fausse neutralité des éditorialistes politiques qui squattent les plateaux ? Ou bien en partant en reportage sur les routes, loin des petites polémiques politiques, à la rencontre de la vie des gens ? Ce sont les auteurs de deux projets stimulants, innovants, intrigants, que nous recevons cette semaine. Emmenée par Gérard Miller et Sophia Chikirou, une équipe proche de la France insoumise créera en janvier prochain un site, Le Média. Au même moment, l’équipe de la revue XXI lancera un hebdomadaire… papier (mais oui !) Deux conceptions très différentes du journalisme se confrontent en toute liberté, et avec bienveillance : depuis longtemps, nous n’avions pas eu un débat aussi stimulant. Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°510. Pinçon-Charlot dévoile les ruses de l’entre-soi

Gazette d’@rrêt sur images, n°510

C’était l’an dernier, et vous avez sans doute vu ces images. Dans le très chic 16e arrondissement de Paris, une horde de résidents rendus furieux par le projet d’ouverture d’un centre d’hébergement d’urgence. C’est cet épisode violent qui a convaincu les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, avec le dessinateur Etienne Lécroart, de partir dans le bois de Boulogne, en safari aux hypocrisies, et aux mille stratagèmes de l’entre-soi.

Providentielle soirée, qui a rendu visible, pour une fois, la violence des stratégies de préservation de cet entre-soi. Car c’est sans doute l’un des phénomènes les plus invisibles de la République. Dans ce pays qui se proclame égalitaire, les plus riches déploient toutes sortes de ruses et de stratégies, pour rester entre eux, vivre dans les mêmes quartiers, les mêmes logements, envoyer leurs enfants dans les mêmes écoles. Comment procèdent-ils ? Et comment mettre ces stratégies en évidence pour, éventuellement, les combattre ? Débat exigeant, sur notre plateau, entre Monique Pinçon-Charlot et l’adjoint à la maire de Paris chargé du logement, Ian Brossat. Notre émission est ici (1).

Et si vous voulez entendre Mathilde Larrère raconter comment et pourquoi, le week-end dernier, elle a mis en échec la tromperie monarchiste sur l’Histoire de Stéphane Bern et Emmanuel Macron, c’est là (2).

Daniel Schneidermann

Pour voir nos émissions, vous devez être abonnés. Pour vous, le premier mois est à 1€, sans engagement. Pour vous abonner c’est ici (3).

(4)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°509. Cyclones et climat : après la tornade, que dit la science ?

Gazette d’@rrêt sur images, n°509

Comme d’habitude, la tornade médiatique a noyé l’essentiel sous les anecdotes. Polémiques sur les secours, et rumeurs diverses ont étouffé la seule question importante : la responsabilité du changement climatique dans la violence des cyclones. Mais au fait, qu’en est-il ? Que dit vraiment la science ? A force d’entendre des « peut-être » et des « probablement », nous voulions en avoir le coeur net : à la fin des fins, le changement climatique est-il oui ou non responsable de la violence sans précédent des cyclones, qui viennent de s’abattre sur la Caraïbe ?

Sur un plan général, c’est entendu : plus les eaux sont chaudes, plus les cyclones sont violents. Mais nos invités, journalistes et scientifiques, n’en démordent pas : il est difficile de se prononcer sur les cas particuliers de Irma ou de Harvey. Une telle prudence est-elle bien raisonnable ? Comment, dans la démesure des éléments, garder la mesure de l’expression ? Vaste et belle question. Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

Pour voir nos émissions, vous devez être abonnés. Pour vous, le premier mois est à 1€, sans engagement. Pour vous abonner c’est ici (2).

(3)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°508. Ordonnances travail : écoutez le patron qui n’en veut pas !

Gazette d’@rrêt sur images, n°508

Ces ordonnances sur le code du travail ! Et si on essayait, en pensant contre nous-mêmes, de les analyser de manière impartiale ? De tenter de comprendre ce qu’elles peuvent comporter de positif pour les salariés, et comment elles pourraient, comme promis, faire baisser le chômage ?

Nos difficultés ont commencé quand nous avons tenté de trouver un petit patron qui leur serait favorable : chou blanc. Le patron de PME présent sur notre plateau est donc… un farouche opposant, qui les juge au mieux inutiles, au pire dangereuses. Il est vrai qu’il ne correspond pas à l’image traditionnelle du patron. Quant aux salariés, a fortiori, leurs gains dans l’opération se réduisent à « des miettes, et un jeu vidéo », comme résume un de nos invités, poussé dans ses retranchements. Au moins, on aura essayé… Notre émission, exceptionnellement co-préparée avec nos confrères du magazine Alternatives Économiques, est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°507. Cette Corée du Nord, qu’on adore détester

Gazette d’@rrêt sur images, n°507

Quelle ennemie idéale, cette Corée du Nord, royaume d’un « dictateur fou », qui multiplie les « chantages » et les « provocations » nucléaires, et où les dissidents sont abattus à coups de missiles, avant que leurs corps soient « livrés aux chiens ». Après un été de tension entre la dictature communiste et les États-Unis, il était temps pour nous de se pencher sur l’étrange fabrique d’info et d’intox sur la Corée du Nord. Dispose-t-on d’informations fiables sur leurs progrès militaires ? (Plutôt oui). Faut-il croire les témoignages des déserteurs ? (Plutôt non). Est-il possible d’y enquêter librement lorsqu’on est journaliste ? (Pas du tout). Mais ce que nous apprend surtout cette émission, c’est que la Corée du Nord… est une partie de la Corée, présentant bien des similitudes inattendues avec sa voisine du Sud. Si vous tenez à vos idées reçues, ne regardez pas notre émission. Sinon, elle est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°506. Deliveroo, la grève des « nouveaux canuts », et ses surprises

Gazette d’@rrêt sur images, n°506

Paradis ou enfer ? Après une dizaine d’années de chambardement, la révolution numérique hésite encore. Paradis du temps choisi, ou enfer du non-droit social ? Et quid de ses acteurs, chauffeurs de VTC, livreurs à vélo, mais aussi consommateurs comblés de ces nouveaux services. Consentants ? Complices ? Victimes ?

Au coeur de l’été, la grève des livreurs de Deliveroo, minoritaire mais ultra-médiatisée, et à gros enjeu, est venue interroger ces représentations. Parce que c’est ici que l’Histoire est sur le point de bascule, nous consacrons à cette grève notre émission de rentrée… qui nous a réservé quelques petites surprises. Décidément, pour peu qu’on le regarde de près, le réel est complexe. Notre émission est ici (1).

A propos d’Histoire : par bien des aspects, cette grève fait écho à celle des canuts lyonnais, au XIXe siècle. Pour un petit rappel historique (et musical) par une Mathilde Larrère en grande forme, c’est ici (2).

Daniel Schneidermann

(3)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°505. Symboles présidentiels, nos émissions d’été : 5/5 de Gaulle

Gazette d’@rrêt sur images, n°505

Ah, la Ve République ! La Ve et son président tout puissant, son monarque républicain, son chef « jupitérien ». La Ve et ses contre-pouvoirs rabougris, son Parlement au rôle réduit. Et si on remontait à ses origines, elle qui est au centre de toutes les polémiques depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et de sa République en marche ? Les origines, c’est à dire…1958, et le retour de de Gaulle au pouvoir, sur fond de guerre d’Algérie. La dernière émission de notre série d’été, consacrée aux premières images de la présidence du général de Gaulle, est en ligne (1).

La rédaction d’@si

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°504. Symboles présidentiels, nos émissions d’été : 4/5 Giscard

Gazette d’@rrêt sur images, n°504

Il fait des discours en anglais, il est porté par des jeunes gens en t-shirts colorés, bien peignés. Depuis son élection, il ne cesse de multiplier les gestes marquants pour incarner au mieux jeunesse et modernité. Lui, ce n’est pas Emmanuel Macron, mais Valéry Giscard d’Estaing, élu président de la République en 1974. Il voulait rompre avec les ors de la République. Il voulait être normal et simple. Il partira sous les sifflets, vu comme un aristocrate coupé du peuple. Cet été, on continue de regarder le présent avec un œil dans le rétroviseur. Notre émission est en ligne (1).

La rédaction d’@si

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°503. Symboles présidentiels, nos émissions d’été : 3/5 Mitterrand

Gazette d’@rrêt sur images, n°503

Mai 1981 : son visage apparaît sur toutes les télés de France. Il faut quelques secondes pour le reconnaître, encore quelques unes pour réaliser, mais c’est bien lui : François Mitterrand est élu président de la République. Le lendemain, dans les beaux quartiers de Paris, les lycéens sont en larmes. Les banques de leurs parents vont-ils fermer ? Les chars soviétiques vont-ils débarquer place des Invalides ? Non. Mais 36 ans plus tard, tandis que la Macronie se dévoile peu à peu sous nos yeux, il n’a jamais semblé aussi urgent de prendre un peu de distance. La troisième émission de notre série d’été est ici (1).

La rédaction d’@si

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°502. Symboles présidentiels, nos émissions d’été : 2/5 Chirac

Gazette d’@rrêt sur images, n°502

Cinq euros ! Ce n’est pas grand chose, cinq euros par mois, vu de chez les heureux du monde. Et pourtant, c’est peut-être ce boulet des cinq euros retirés aux étudiants bénéficiaires des aides au logement, qui restera accroché aux premiers jours de Macron, comme le bouclier fiscal resta accroché à Sarkozy. Lisez ici notre article (1). Y a-t-il une malédiction de l’oubli du peuple, qui frappe les présidents, les premières semaines ? Regardez Chirac. Tout commence bien. Son discours du Vel d’hiv est unanimement salué (et Christine Albanel, qui l’écrivit, le raconte sur notre plateau). Et puis, il renonce à combler la fameuse fracture sociale. Et la dégringolade commence. Notre deuxième émission d’été est ici (2).

Nos medias démocratiques, nous déconstruisons à longueur d’année leurs présupposés, leurs biais, leurs manipulations. Et c’est indispensable. Mais restons conscients de notre privilège, de pouvoir le faire. Car informer dans les dictatures, de l’intérieur, c’est un tout autre exercice. Nous avons souhaité vous le rappeler cet été, en replongeant dans les compromissions de l’agence AP sous le nazisme, avec des détours par la Corée du Nord et la Syrie d’aujourd’hui. Tous les articles de notre série d’été sont ici (3). Bonne lecture !

Daniel Schneidermann

(4)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°501. Symboles présidentiels, nos émissions d’été : 1/5 Sarkozy

Gazette d’@rrêt sur images, n°501

Méfiez-vous de la première impression : c’est souvent la bonne ! Comme tout autre, un nouveau président de la République sait bien que la première impression des citoyens risque fort d’être durable. Aussi, le nouvel élu s’efforce-t-il, dans sa communication, de mobiliser soigneusement des monuments parisiens, des personnages historiques, ou des événements mémorables. Emmanuel Macron n’y a pas fait exception, lui qui (entre autres) a réquisitionné dans ses premières semaines le Louvre, Versailles, les Invalides, ou la tour Eiffel.

Et ses prédécesseurs ? Pour notre série d’émissions d’été, nous revenons sur les toutes premières images de cinq présidents de la Cinquième République (avec, en prime, une chronique historique de Mathilde Larrère (1) dans chaque émission). Débuts réussis ou ratés ? Par ordre antéchronologique, nous commençons cette semaine par le président qui a su le mieux rater son entrée : Nicolas Sarkozy, et son inoubliable halte au Fouquet’s, ce restaurant du show biz, sur les Champs Elysées. Qu’allait-il faire dans cette galère ? Notre première émission d’été est ici (2).

Daniel Schneidermann

(3)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°500. Assemblée : à quoi peuvent servir les Insoumis ? Danièle Obono parle

Gazette d’@rrêt sur images, n°500

Mission accomplie… jusqu’ici. Ils ne sont que dix-sept, mais font du bruit pour deux cents. Sur les réseaux sociaux, on n’entend que les députés de la France insoumise. Turbulents mais disciplinés, offensifs, Ruffin, Quatennens, Mélenchon et les autres s’efforcent de révéler l’amateurisme et le refus de débat du groupe dominant de La République en Marche. Mais au-delà du spectacle, à quoi vont-ils vraiment servir ? Comment, dans leur situation, prendre appui sur les médias traditionnels, les réseaux sociaux, ou la rue ? Questions posées cette semaine à Danièle Obono, députée de Paris, et à coup sûr un des visages de la nouvelle opposition parlementaire. Notre émission est ici (1).

Et comme il n’y a pas que la politique dans la vie, notre nouveau chroniqueur, André Gunthert, a regardé cette semaine le film américano-coréen Okja, la dernière création de Netflix sur les souffrances animales. Verdict ? Un film audacieux, oui, mais limité par… ses choix d’images, justement. Sa chronique est ici (2).

Daniel Schneidermann

(3)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°499. Burkini : autopsie d’un emballement

Gazette d’@rrêt sur images, n°499

Il avait refusé toutes les invitations des télés l’été dernier, au plus fort de l’emballement médiatique sur le burkini. Refusé, parce que l’affaire lui semblait trop complexe, divisant non seulement les partis politiques, mais écartelant aussi chacun et chacune entre des injonctions contradictoires. Sociologue spécialiste des « petites choses de la vie quotidienne », auteur d’un livre mémorable et très fin sur la codification non-dite des comportements à la plage, Jean-Claude Kaufmann a pris un peu de temps pour démêler ce qui pouvait l’être. Nous revenons avec lui sur cette querelle, évidemment moins futile qu’elle n’y parait. Et… qui ne le rend pas optimiste. Parce qu’il est toujours urgent de comprendre, regardez cette émission. Elle est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°498. Réchauffement : dans les entrailles de l’accord de Paris

Gazette d’@rrêt sur images, n°498

Trump se retire de l’accord de Paris sur le climat. Commentaires unanimes : c’est une catastrophe. Mais est-ce vraiment le cas ? Sur cet accord, on a tout entendu, et le contraire. Ce plafond de 2° d’augmentation des températures, par exemple, est-ce un chiffre vraiment scientifique, ou un chiffre politique arbitraire ? Quant à l’accord, au total, est-il contraignant pour les Etats signataires, ou pas ? Verdict de notre émission : les deux à la fois. Il établit une contrainte…sociale, sans doute plus efficace qu’une contrainte juridique. Pour pénétrer dans cette mécanique subtile, nous avons invité la Française qui connait le mieux le sujet : Laurence Tubiana, diplomate, et négociatrice en chef. Elle en discute avec la journaliste de Mediapart Jade Lindgaard. Notre émission est ici (1).

Et à propos : pendant que la planète regardait Trump, la Chine se préparait (peut-être) à provoquer une catastrophe planétaire. Avez-vous entendu parler des hydrates de méthane, ce gaz 23 fois plus réchauffant que le CO2 ? Notre chroniqueur Fabrice Nicolino sonne l’alerte. Sa chronique est ici (2).

Dans l’actualité purement française, enfin, le nouveau député insoumis françois Ruffin était partout cette semaine. Et on n’a pas fini de parler de lui. Nous l’avons plusieurs fois invité. Toutes nos émissions avec lui sont ici (3).

Daniel Schneidermann

(4)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°497. Les collégiens, le réalisateur, et le dieu serpent

Gazette d’@rrêt sur images, n°49

C’est l’histoire d’une jeune parisienne, brutalement transplantée dans son village natal au Sénégal, après une rixe à Paris. Elle avait droit à la nationalité française, mais avait bêtement omis de la demander. Et la voilà coincée dans ce village, sans pizzas ni hamburgers. Choc des cultures ! Horreur et fatalité ! C’est le sujet de La mort du Dieu serpent (1), le dernier « doc de Tënk » sur lequel nous nous arrêtons avant l’interruption estivale. Vous pouvez le voir sur notre site toute cette semaine (2).

Et pour en parler, avec son réalisateur Damien Froidevaux, nous avons fait appel aux collégiens de la « classe télé (3) », qui nous ont accompagnés toute cette année scolaire. Mais oui, Mamadou, Maximilian, Minyana et les autres sont sur notre plateau. Avec leur enseignante, Laura Mougel, ils ont visionné le documentaire, et soigneusement préparé la séance. Quel regard portent-ils sur ce documentaire, eux qui vivent dans l’arrondissement du Nord parisien voisin de celui de Koumba ? Entre les collégiens et le réalisateur, c’est une rencontre inattendue. Mais pas vraiment un choc des cultures. Notre émission est ici (4).

Daniel Schneidermann

(5)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°496. De l’ancien au nouveau monde : Isabelle Attard parle

Gazette d’@rrêt sur images, n°496

Pour évoquer le nouveau monde macronien, nous avons choisi une voix de l’ancien monde. Et pas n’importe laquelle : Isabelle Attard, remuante députée sortante, sur de nombreux sujets qui nous intéressent. Elle a été sèchement battue au premier tour des législatives. Comment analyse-t-elle son échec ? Que pense-t-elle des candidates novices qui bafouillent sur les plateaux ? Des premiers gestes de Macron sur l’écologie et le code du travail ? Et elle, maintenant, que va-t-elle faire ? Notre émission est ici (1).

Un nouveau chroniqueur nous rejoint cette semaine : André Gunthert, professeur de culture visuelle. Il nous parlera…d’images (quelle surprise !) Et il commence avec Wonder Woman. Certes, le film n’est pas féministe. Mais tout de même… Sa chronique est ici (2).

Je voudrais enfin vous raconter l’histoire de Koumba. C’est une jeune fille qui a grandi en France et qui arrive dans son pays de naissance, le Sénégal, à l’âge de vingt ans, après son expulsion de France. Elle est l’héroïne d’un documentaire, La mort du dieu serpent. Nous en parlerons la semaine prochaine, mais vous pouvez déjà le regarder. Il est ici (3).

Daniel Schneidermann

(4)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°4955 : Qui l’eût cru ? Le Qatar est nul en com’

Gazette d’@rrêt sur images, n°495

Qu’arrive-t-il au Qatar ? On le connaissait rachetant la France du luxe et de l’esbroufe, morceau par morceau. Le voici soudain soumis au blocus de ses puissants voisins, avec files d’attente dans les supermarchés. Faut-il craindre une escalade de cette crise diplomatique hors normes ? L’Émirat va-t-il devoir sacrifier son beau joujou, Al Jazeera ? Et nos medias, peuvent-ils traiter en toute liberté du sujet, connaissant la puissance de lobbying des deux principaux belligérants, les deux géants pétroliers, qataris et saoudiens ? Réponse unanime de nos invités : en communication, les qataris sont très mauvais. Qui l’eût cru ? Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire