Archives de la catégorie Vidéos

Gazette d’@rrêt sur images, n°484. Incroyable : nous avons vu des femmes dans LE café de Sevran

Gazette d’@rrêt sur images, n°484

Deux femmes sont venues, avec une caméra cachée. Elles ont un peu énervé les clients du bar. Elles ont recueilli une citation croustillante. Le reportage est passé au 20 Heures de France 2. Et voilà comment un bar PMU de Sevran (93) est devenu LE symbole des « bars intégristes interdits aux femmes ». Un territoire perdu de la République. La campagne présidentielle s’est jetée sur le sujet. Et le Bondy blog a eu beau réaliser une remarquable contre-enquête, peu reprise, l’image est restée. Voilà pourquoi nous avons voulu tourner l’émission de cette semaine au bar PMU « Le Jockey club » de Sevran. Nous en revenons à l’instant. Et (incroyable !) nous y avons vu des femmes. Notre émission est ici (1).

Un nouveau venu, sur le site, cette semaine : Fabrice Nicolino, journaliste spécialisé dans l’écologie. Il viendra régulièrement nous signaler, en vidéo, des sujets délaissés par les medias. Pour sa première chronique, il a choisi de revenir sur la sécheresse dans le département français de Mayotte (silence dans les medias) et, pire encore, dans l’archipel des Comores (silence redoublé). Sa chronique est ici (2).

 

Daniel Schneidermann

(3)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°483. Macron et les medias : pourquoi tant d’amour ?

Gazette d’@rrêt sur images, n°483

Ils l’aiment, c’est certain. Et ils le lui disent, à longueur d’édtoriaux, de sondages flatteurs, de couvertures de magazines. Ou encore, en n’étant pas trop curieux sur ses donateurs, ou les variations de son patrimoine. Mais pourquoi les medias aiment-ils tant Emmanuel Macron ? Parce qu’il fait vendre ? Parce qu’il est nouveau sur le marché ? Parce que fondamentalement, les propriétaires de medias et les patrons des rédactions sont idéologiquement « raccord » avec lui et considèrent, comme lui que droite et gauche sont des notions dépassées ? C’est avec deux journalistes, le directeur de Match Bruno Jeudy, et le « spécialiste Macron » de Mediapart Mathieu Magnaudeix, que nous tentons de répondre à la question : pourquoi tant d’amour ? Notre émission est ici (1).

Cette semaine encore, ne ratez pas nos chroniques.

C’est en partant de l’histoire…de l’isoloir, que Mathilde Larrère raconte l’histoire de l’élection du chef de l’Etat au suffrage universel. Sa chronique est ici (2).

Quant à Océanerosemarie, elle a vibré avec le « rêve » des medias pour la jeune Mélanie Ségard, la jeune trisomique qui « rêvait » de présenter la météo. En se demandant bien pourquoi des medias si émerveillés n’embauchent pas davantage de handicapés. Sa chronique est ici (3).

 

Daniel Schneidermann

(4)

Poster un commentaire

CECI N’EST PAS UN TROU

Poster un commentaire

La Sociale N°25 : plus de 130 000 spectateurs et l’aventure continue!


Le cap des 130 000 spectateurs est dépassé !

Chères amies, chers amis,
Nous sommes heureux de vous annoncer que le cap des 130 000 spectateurs a été dépassé depuis le week-end dernier. Chaque semaine, ce sont environ 5 000 spectateurs qui se déplacent pour aller voir « La Sociale ». Pas besoin de mise en examen, du soutien de milliardaires de la presse ou de refus de se présenter devant la justice pour faire parler de notre film. Sereinement, les spectateurs s’intéressent à ce qui devrait alimenter la campagne électorale dans une république seine, c’est à dire les retraites, la santé et la vie de la cité.
Le DVD est prêt. Il est accompagné d’un livret de 12 pages et de trois bonus: les scènes coupées, un entretien avec le réalisateur et une réflexion sur ce que pourrait être la sécu de demain avec l’intervention du professeur André Grimaldi.
Notre prestataire ayant pris un peu de retard, il sera envoyé aux souscripteurs à la fin du mois. Vous pouvez toujours le commander sur http://www.lasociale.fr/dvd/ Il sera ensuite distribué par nos amis de CP Productions.
Vive le cinéma, vive La Sociale!

L’équipe de La Sociale


Où voir « La Sociale » cette semaine du 15 au 22 mars ?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

ALBI (cinéma), ARGELESGAZOST (cinéma), AURILLAC (Le Crystal), AVIGNON (Utopia), BELLEVILLE (cinéma), BIARRITZ (Le Royal), BORDEAUX (Utopia), BOULOGNE SUR MER (Stars), BOURG EN BRESSE (La Grenette), BRUAY LA BUISSIERE (Les Etoiles), CAHORS (Cinéma), CHÂTEAU RENARD (cinéma), DOUCHY LES MINES (L’Imaginaire), FRANGY (Cinébus), FRONTIGNAN (Ciné Mistral), GOURDON (cinéma), GRENOBLE (Le Méliès), LES VANS (cinéma), LIMOGES (Grand Ecran), LOUDENVIELLE (Cinéma), MAULEON (cinéma), METABIEF (Ciné du Mont d’Or), MONTPELLIER (Utopia), MONTPELLIER (Le Diagonal), MONTREUIL (Le Méliès), NARBONNE (CGR), NIMES (Le Sémaphore), PARIS (Espace Saint-Michel), PAULLIAC (Cinéma), PERPIGNAN (Le Castillet), PONT DE CE (Cinéville), PONT STE MAXENCE (Le Palace), RENNES (L’Arvor), ROSTRENEN (Cinéma), SARLAT (Le Rex), SAVIGNY LE TEMPLE (Jacques Prévert), SELLLES SUR CHER (Le Studio), ST DENIS (L’Ecran), ST FARGEAU PONTTHIERRY (Cinéma Espace 26 couleurs), ST GIRONS (Max Linder), ST HERBLAIN (Le Lutetia), ST MARTIN D’HERES (Mon Ciné), STRASBOURG (L’Odyssée), THOUARS (Le Familia), TIERCE (cinéma), TOULOUSE (American Cosmograph), TOURNEFEUILLE (Utopia), VIC EN BIGORRE (cinéma).

Carte des projections de La Sociale

Projections de campagnes électorales:

Dans le cadre des campagnes électorales présidentielles et législatives, vous pouvez organiser vos propres projections-débats. Des tarifs spéciaux ont été négociés. Pour cela contactez Jérémie Pottier sur pottier.jerem@gmail.com


Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
7 rue Ambroise Thomas
75 009 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°482. Abstention piège à cons, vraiment ?

Gazette d’@rrêt sur images, n°482

Comme à chaque élection depuis vingt ans, les télés se re-penchent sur cette peuplade étrange, les abstentionnistes. Est-ce croyable ? Un électeur sur quatre, ou sur trois, ne se sentirait pas concerné par la campagne. Et les invectives de pleuvoir : flemmards ! Mauvais citoyens ! Irresponsables ! Et les chroniqueurs des medias mainstream de fustiger « l’abstention, piège à cons ». Nous avons fait le choix inverse. Nous avons choisi de recevoir deux auteurs de livres plutôt favorables à l’abstention électorale, et de les écouter comme leur thèse le mérite, sans avoir peur de les pousser dans leurs retranchements sur les implications de leur choix.

Face à eux, et pour défendre la nécessité civique de la participation au vote, nous avons invité l’ancienne ministre Rama Yade, aujourd’hui candidate à la présidentielle, en recherche de ses parrainages. C’est peu dire que sur le plateau, elle nous a causé une sacrée surprise. Je ne vous en dis pas plus. Décidément, le « Système » a du plomb dans l’aile. Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

(2)

Poster un commentaire

La Sociale N°24 : des projections-débats pour la campagne électorale


Où voir « La Sociale » cette semaine du 1er au 8 mars ?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

Aiguebelle (Cinébus), Ancenis (L’Eden), Argelès (Cinémaginaire), Argenton (Cinéma), Avignon (Utopia), Balbigny (Cinéma), Bordeaux (Utopia), Brignolles (Le Casino), Candé (Beaulieu), Captieux (Cinéma), Chalon sur Saone (L’Axel), Chateauroux (L’Apollo), Coulgens (Cinéma, Créteil (Le Palais), Dourdan (Le Parterre), Elbeuf (Cinéma), Eulmon (Gouin), Fougères (cinéma), Granville (Le Select), Guebwiller (Cinéma), Hendaye (Cinéma), Herouville St Clair (Café des Images), Issoudun (Les Elysées), La Roche Bernard (Cinéma), La Brugière (Cinéma), Lavelanet (Casino), Les Ancizes (Cinéma), Les Ollières sur Eyrieux (Cinéma), Lesparre Médoc (Cinéma), Lisieux (Le Majestic), Loriol (Cinéma), Montpellier (Utopia), Montreuil (Le Méliès), Morlaix (La Salamandre), Muzillac (Cinéma), Nimes (Le Sémaphore), Orthez (Cinéma), Palavas les Flots (Cinéma), Paris (Espace Saint-Michel), Pont St Maxence (Le Palace), Port de Bouc (Le Méliès), Retournac (Cinéma), Romainville (Le Trianon), Seremange Erzange (Grand Ecran), Soisson (Le Clovis), Soulac sur Mer (Cinéma), St Jean de Beaurunay (Cinéma), Saint Lo (Ciné Moviking), St Nazaire (Jacques Tati), St Pierre d’Oléron (Cinéma), Toulon (Le Royal), Toulouse (American Cosmograph), Tournefeuille (Utopia), Trappes (Grenier à Sel), Tullins (cinéma).

Carte des projections de La Sociale

Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
7 rue Ambroise Thomas
75 009 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°481. La politique, telle qu’on devrait en parler !

Gazette d’@rrêt sur images, n°481

Je vous l’avoue, quand nous avons conclu notre partenariat avec Tënk, pour consacrer une émission par mois à un documentaire de création, j’avais une petite crainte : ne serait-ce pas parfois frustrant, pour nous, de délaisser l’actualité, surtout en cette année présidentielle ? Crainte pulvérisée cette semaine. Pas un mot sur Fillon et les fillonades : notre émission est une bouffée d’air. On y parle…de jardinage. Mais aussi, bien entendu, de biodiversité. De permaculture. Ou de l’économie de la mer. Evidemment, c’est aussi une manière de parler de politique. Plus précisément : de ce dont la politique, hélas, ne parle pas. Et avec un invité exceptionnel : Gilles Clément, paysagiste, et tellement davantage. Notre émission est ici (1).

Tout ramène toujours à la politique. Même les palmarès des Césars et des Oscars, et aux interviews par Laurent Delahousse des comédiennes lauréates. Je ne vous en dis pas plus. Regardez simplement la chronique d’Océanerosemarie. Ce serait une faute de la manquer cette semaine (il y a des semaines, comme ça, où je suis particulièrement fier de vous présenter notre travail). La chronique est ici (2).

Daniel Schneidermann

(3)

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n°480 : Mélenchon, Philippot, Juppé : campagnes en ligne

Gazette d’@rrêt sur images, n°480

Même si la vieille télé y tient encore un rôle éminent, une bonne partie de la campagne présidentielle se déroule désormais sur Youtube, et sur Twitter. Jean-Luc Mélenchon est devenu un youtubeur à succès, suivi (et copié) depuis quelques semaines par Florian Philippot. Comment ces deux-là s’observent-ils, et débattent-ils à distance, d’une vidéo virale à l’autre ? Quels sont les codes à observer, les erreurs à ne pas commettre ? Dans le débat entre leurs deux sherpas en ligne, sur notre plateau, s’est glissé un troisième invité : l’ex-directeur de campagne d’Alain Juppé, Gilles Boyer, qui a pimenté toute la campagne de la primaire de droite de tweets hilarants et ravageurs, notamment contre Sarkozy. Sans parvenir pourtant (et ici bascule notre émission) à contrer une campagne de la fachosphère, ciblant Juppé comme… un allié des salafistes. Mais était-ce possible ? Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

Pour voir nos émissions, vous devez être abonnés. Pour vous, le premier mois est à 1€, sans engagement. Pour vous abonner c’est ici (2).

(3)

Poster un commentaire

La Sociale N°24 : Les DVD souscripteurs vont arriver…

Le DVD de « La Sociale » :

Le DVD de « La Sociale » est en cours de création. Vous y trouverez un livret de 16 pages et des bonus inédits.
Les souscripteurs le recevront à la mi-mars.
Il sera dans le commerce dans quelques temps via nos amis de CP Productions.
Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, vous pouvez le commander ici

(Attention, ce DVD ne permet pas de faire vos propres projections publiques. Pour cela, prenez contact avec nous).


Chers ami-e-s,

Ils étaient cinq candidats à la présidentielles à présenter leur programme santé avant-hier à la salle de la Mutualité. Le sang et les larmes qui nous étaient promis il y a quelque mois ont totalement disparu des discours pour laisser place à un renchérissement de promesses de lendemains qui chantent : remboursement à 100% du dentaire, lunettes gratuites pour les enfants, nouveaux moyens dans la prévention, médecine en entreprise, réduction à zéro du reste à charge… Est ce le souffle du vent ou celui des « jours heureux » ? Seule la mobilisation des citoyens pourra le garantir, mais une chose est sûre, c’est que la santé s’est invitée dans la campagne, et c’est heureux.

L’équipe de La Sociale.


Où voir « La Sociale » cette semaine du 8 au 15 février ?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

Albiez-Montrond (Cinéma), Argenton sur Creuse (Cinéma), Avignon (Utopia), Biganos (Cinéma), Bordeaux (Utopia), Cahors (Cinéma ABC), Captieux (Cinéma), Chalon sur Saone (L’Axel), Champigny sur Marne (Studio 66), Chateauroux (L’Appolo), Chevilly Larue (Théâtre), Dole (MJC), Garlin (Cinéma), Gourdon (Cinéma), Grenoble (Le Méliès), Ibos (Cinéma), Malestroit (Cinéma), Mauleon (Cinéma), Millau (Cinéma), Moelan sur mer (Cinéma), Montpellier (Utopia), Montreuil (Le Méliès), Montreuil sur Mer (Ciné Théâtre), Nanterre (Les Lumières), Nantes (Le Concorde), Nimes (Le Sémaphore), Noisiel (Ferme du Buisson), Paris (Espace Saint-Michel), Paris (Majestic Bastille), Poitiers (Le Dietrich), Pouilly sur Loire (Cinéma), Reims (Opéra), Requista (Cinéma pour tous), Ris Orangis (Cinhoche), St Georges de Didonne (Cinéma), St Jean d’Arve (Cinéma), St Saulge (Cinéma), Toulouse (American Cosmograph), Toulouse (Cinéma l’ABC), Tournefeuille (Utopia), Le Treport (Casino Joa), Varrenne sur Seine (cinéma Confluence).

Carte des projections de La Sociale

« La Sociale » en Skype :

De plus en plus de salles organisent des projections-débats via Skype lorsque aucun intervenant ne peut se dépalcer. Ca marche bien. Bon, le visage de l’intervenant est un peu gros à l’écran mais gageons que ce n’est pas une histoire d’égo…


Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
7 rue Ambroise Thomas
75 009 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n° 479 : Derrière Théo, les vexations sexuelles ordinaires de la police

Gazette d’@rrêt sur images, n° 479

Dans le sillage de l’affaire Théo, ce jeune homme victime d’un viol présumé à la matraque télescopique lors d’un contrôle d’identité, se sont multipliées les révélations médiatiques, sur les vexations sexuelles, visant les jeunes des quartiers pauvres, de la part de la police. Emballement médiatique, ou levée d’un lourd tabou ? Est-il possible que des palpations génitales, par exemple, fréquemment pratiquées par la police, à seule fin d’humilier les adolescents contrôlés, soient passées sous les radars médiatiques ? En 2017 ? Mais qu’est donc devenue notre police ? Notre plateau y répond en toute liberté. Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

 

(2)

Poster un commentaire

La Sociale N°23 : Réinvestissons les cinémas en vue des élections!

Reprogrammer « La Sociale » en vue des élections :

De nombreuses salles qui avaient programmé « La Sociale » cet automne ont décidé de remettre ce film à l’affiche en vue des élections.
A vous de jouer en allant voir votre cinéma préféré et en lui proposant de faire de même!


Chers ami-e-s,

À force de patience, de travail et d’entraide, « La Sociale » s’est imposée dans les salles, et la Sécu dans le débat public. Vous êtes déjà 115 000 spectateurs à avoir vu ce film et ce sont près de 350 débats qui ont été organisés. Mais à l’approche des élections, ce n’est pas le moment de faiblir, et les cinémas qui ont déjà passé le film peuvent plus facilement le reprogrammer dans les semaines à venir. Pour ça rien de plus simple, allez les voir pour leur demander, emmenez vos classes et vos assos, pour que vive la Sociale ! Si vous avez besoin de leurs coordonnées, contactez-nous.
A très bientôt.

L’équipe de La Sociale.


Où voir « La Sociale » cette semaine du 8 au 15 février ?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

Aigues Mortes (Marcel Pagnol), Annonay (Les Nacelles), Arbusigny (Cinébus), Aubervilliers (Les Studios), Aurignac (Espace St Michel), Auxerre (Méga CGR), Avignon (Utopia), Bordeaux (Utopia), Casteljaloux (Cinéma), Chalon sur Saone (L’Axel), Chambéry Jacob Bellecombette (Universciné), Champagne en Valromey (Cinébus), Comentry (Théâtre Alphonse Thivier), Dole (MJC), Douai (Hippodrome), Etampes (La Rotonde), Gençay (Cinéma), Grenoble (Le Méliès), Le Mans (Le Royal), Les Vans (Vivans), Libourne (Grand Ecran), Montpellier (Utopia), Montreuil (Le Méliès), Murat (Arverne), Nantes (Le Concorde), Nimes (Le Sémaphore), Noisiel (Ferme du Buisson), Palaiseau (Ciné Pal), Paris (Espace Saint-Michel), Paris (MK2 Beaubourg), Paris (UGC Gobelin), Pau (Le Méliès), Poitiers (Le Dietrich), Pontarlier (l’Olympia), Reims (Opéra), Rive de Gier (Cinéma), Sens (Cinéma Confluences), St Florent le Viel (Cinéma), St Georges de Didonne (Cinéma), St Martin en Haut (Cinéma Paradiso), Ste Livrade (Cinéma), Surgères (Le Palace), Thorens-Glières (Le Parnal), Toulouse (American Cosmograph), Tournefeuille (Utopia), Tournon sur Rhône (Ciné Théâtre), Villeneuve Tolosane (cinéma).

Carte des projections de La Sociale

Biographie d’Ambroise Croizat :

Vous avez découvert Ambroise Croizat en allant voir « La Sociale » et vous voudriez en savoir plus sur le personnage? Alors vous pouvez commander sa très belle et très complète biographie rédigée par Michel Etievent.

A commander directement chez l’auteur (privilégions les circuits courts…) sur michel.etievent@wanadoo.fr


Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
7 rue Ambroise Thomas
75 009 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n° 478 : Le Décodex du Monde face aux critiques

Gazette d’@rrêt sur images, n° 478

Et encore un effet collatéral de l’élection de Trump ! En publiant précipitamment son guide « Decodex », qui attribue aux sites et blogs des labels rouges, oranges ou verts, en fonction de leur fiabilité supposée, Le Monde a déclenché une bruyante opposition sur la Toile. Il faut dire que le journal a tendu le bâton pour se faire battre. De quel droit se permet-il de « labelliser » ses confrères, et de passer du démontage des « fake news » à la mise à l’index de sites entiers ? Un media qui affiche clairement ses options politiques est-il moins digne de confiance qu’un media qui laisse passer son idéologie en contrebande ? Qu’est-ce qu’une information fiable, et qui est légitime à en juger ? Autant de questions passionnantes, dont débattent sur notre plateau Samuel Laurent, concepteur de Décodex, François Ruffin (Fakir), et l’universitaire Louise Merzeau. Notre émission est ici (1).

Daniel Schneidermann

 

(2)

Poster un commentaire

La Sociale N°22 : Pas d’emploi fictif pour l’équipe de « La Sociale »


En direct sur Médiapart :

Gilles Perret et Frédéric Pierru dans le « Direct de Médiapart » ce soir mercredi à 20h30 puis en différé. Une soirée complète consacrée à la Sécu et à l’hôpital public.
C’est en accès libre ici.


Chers ami-e-s,

Le travail n’a rien de fictif pour l’équipe de « La Sociale » qui répond à des dizaines de demandes de projections-débats chaque semaine. Au delà des salles de cinéma, ce sont les lycées, les entreprises, les syndicats, les caisses de sécu, les associations dans les villes et villages qui souhaitent utiliser le film pour aider à faire connaître notre institution. Un travail bien réel d’autant que nous avons du nous séparer de notre VRP de luxe (celui qui voulait privatiser la Sécu) car il a quelques problèmes familiaux et judiciaires à résoudre en ce moment.
Entre ceux qui veulent s’y attaquer et ceux qui veulent la substituer en partie au revenu de base, la Sécurité Sociale demeurera, soyons en sûrs, au coeur du débat de la présidentielle. C’est tant mieux et nous devons tous nous en assurer.

Vive La Sociale, vive le cinéma.

L’équipe de La Sociale.


Où voir « La Sociale » cette semaine du 8 au 15 février ?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

Agen (Montreur d’images), Albiez-Montrond (Cinéma), Aniche (Jacques Tati), Aubenas (Le Palace), Avignon (Utopia), Bordeaux (Utopia), Carcassonne (Le Colisée), Chateaulin (L’Agora), Challes les Eaux (Le Challenger), Chambéry (Le Forum), Concarneau (Cinéville), Cran Gevrier (La Turbine), Gerardmer (MCL), Gourdon (L’Atalante), Gray (Cinémavia), Grenoble (Le Méliès), Hauteville sur Mer (Cinéma de la Plage), Hyères (Ciné Olbia), La Crêche (Henry-Georges Clouzot), La Rochelle (CGR Olympia), Montpellier (Utopia), Montreuil (Le Méliès), Morteau (L’Atalante), Nantes (Le Concorde), Neuville de Poitou (Le Majestic), Nimes (Le Sémaphore), Obernai (Adalric), Paris (Espace Saint-Michel), Paris (MK2 Beaubourg), Paris (Le Luminor), Pessac (Jean Eustache), Pezenas (Cinéma), Reims (Opéra), Sens (Cinéma Confluences), St Flour (Cinéma Delta), St Ouen l’Aumone (Utopia), Toulouse (American Cosmograph), Tournefeuille (Utopia), Tournon sur Rhône (Ciné Théâtre), Vire (Le Basselin).

Carte des projections de La Sociale

« La Sociale » à l’étranger :

« La Sociale » a été sélectionné au festival international du film documentaire de Thessalonique, en Grèce.
Un distributeur belge le distribuera en Belgique dès le mois prochain. Par ailleurs, le film sera présenté en Algérie, en Norvège, en Espagne et ce n’est pas terminé…


Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
7 rue Ambroise Thomas
75 009 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire

Hugo Décrypte t’explique le temps de travail en France

Source : http://www.madmoizelle.com/hugo-decrypte-temps-travail-719661

Hugo Travers, 19 ans et étudiant à Sciences Po, a la politique dans la peau, à tel point qu’il a décidé d’en parler dans des vidéos YouTube.

Sur sa chaîne Hugo Décrypte, il revient sur l’actualité politique nationale et internationale, en décortiquant en 5 minutes ou moins les évènements et programmes politiques, entre autres.

Dans le cadre de l’élection présidentielle française, dont le premier tour se tiendra fin avril, Hugo se lance dans une nouvelle série de vidéos qui passe au peigne fin les thématiques abordées par les différent•es candidat•es, avec beaucoup de pédagogie.

Cette fois-ci, il s’attaque au temps de travail, à sa règlementation et aux ajustements que comptent y apporter les politiques.

Cette vidéo pédagogique est donc très transversale et utile, même si tu n’es pas en âge de voter, ou ne le seras pas en avril prochain.

Elle donne également l’occasion à Hugo d’aborder rapidement les modifications qu’apporte la Loi Travail (Loi El Khomri) aux conditions de travail et à cette durée légale de 35h actuellement en place.

Comme toujours, Hugo se contente d’effleurer le sujet, bien plus complexe que ça et dont il est difficile de faire le tour en 5 minutes. C’est pour cette raison que le youtubeur met à disposition des liens pour approfondir tes connaissances en la matière dans la description de sa vidéo.

Dans la même série de vidéos tu peux retrouver des explications sur la Sécurité Sociale, le revenu universel ou encore le droit du sol.

Poster un commentaire

François Fillon règle violemment ses comptes ! – Émission d’Antoine du 04/02 – CANAL+

Poster un commentaire

Affaire Fillon : « Dans ces milieux, on ne dit pas château, on dit maison »

Comme tous les grands faits-divers, l’affaire Fillon a le mérite de révéler tout un monde : le petit monde des grands élus de la République d’abord, avec leurs avantages, et l’opacité qui les entoure, mais aussi, en élargissant le champ, leurs rapports avec le monde de la finance et des médias. Pour explorer ce dévoilement d’un pan de la société, nous avons invité la sociologue Monique Pinçon-Charlot ainsi que Nicolas Thibault, président de l’association française des collaborateurs parlementaires (AFCP). En fin d’émission, la chronique de Mathilde Larrère sur la vallée de la Roya.

Extrait de l’émission:

Coulisses de l’émission par Anne-Sophie Jacques

C’était couru. En tournant notre émission en partenariat avec Tënk lundi après-midi – émission autour du film La chasse au snark de François-Xavier Drouet en ligne depuis mercredi – on se doutait bien qu’on céderait à la tentation d’organiser un second plateau. D’autant que l’actualité nous offrait un sujet en or avec Penelope et François Fillon. Comme le dit Daniel sur le plateau, il faut habiter sur Mars pour avoir échappé à l’affaire révélée par Le Canard enchaîné le 25 janvier. Ceci dit, pour les martiens qui nous lisent (sûrement un ou deux), rappelons que c’est une fois encore le journal satirique qui a mis sur la rampe de lancement les tourments du candidat Les Républicains à l’élection présidentielle – candidat pour combien de temps ? Mystère.

Un petit résumé s’impose donc : selon les révélations du Canard, Penelope Fillon a été la collaboratrice parlementaire de son mari puis celle de son suppléant – le député Marc Joulaud – et, au total, elle aurait touché près de 830 000 euros… pour un travail dont on ne retrouve aucune trace pour le moment. Chose surprenante : Madame Fillon s’est toujours présentée comme très en retrait de la vie politique de son mari. De même, on apprend que les enfants du couple, Charles et Marie, ont eux aussi bénéficié d’un poste d’attaché parlementaire auprès de leur père alors sénateur et qu’à eux deux ils ont gagné 84 000 euros… Là encore, pour quel boulot ? La fiche de Fillon sur le site nossenateurs.fr nous montre un parlementaire aux abonnés absents.

Poster un commentaire

Gazette d’@rrêt sur images, n° 477. Fillon : cet univers des dominants, que révèle l’affaire

Gazette d’@rrêt sur images, n° 477

Evidemment, dans le scandale Fillon, c »est le pur feuilleton qui sidère d’abord : comment vont-ils le lâcher ? Combien de temps va-t-il tenir ? Que va-t-on encore apprendre demain ? Mais élargissons le champ : comme tous les grands faits-divers, l’affaire Fillon révèle tout un pan de la société. Cette fois, ce sont les dominants. Leur impunité, leur tranquille pratique du népotisme, leur délicieux langage, aussi, comme cette manière de dire « maison », pour parler d’un château de quatorze pièces. Qui pouvait mieux nous en parler que la sociologue, Monique Pinçon-Charlot ? Notre émission est ici (1).

Grand écart : à l’autre extrémité de l’échelle sociale, ne ratez pas notre seconde émission de la semaine, sur ce merveilleux documentaire « La chasse au Snark ». On y raconte les rapports, au quotidien, entre adultes et adolescents en difficulté, dans une institution qui s’efforce de renouveler les pratiques…mais n’y réussit pas tous les jours. Le documentaire est ici (2), et notre émission est là (3).

Daniel Schneidermann

Pour voir nos émissions, vous devez être abonnés. Pour vous, le premier mois est à 1€, sans engagement. Pour vous abonner c’est ici (4).

(5)

Poster un commentaire

La leçon activiste des Yes Men à la Gaîté lyrique

En workshop les 27 et 28 janvier à Paris, les Yes Men, spécialistes du hoax, ont partagé leurs bonnes recettes pour mener des actions de protestation pacifistes et hacker les médias avec fun. Ingrédients.

Activistes, oui ! Mais dans la bonne humeur. En 20 ans d’interventions subversives dans l’espace public et les médias, les Yes Men ont fait du canular politique un art. Multinationales, politiciens, banquiers… ce duo d’experts ès supercheries dégomme à tout va, torpille les institutions à grand renfort de fausses conférences, ridiculise les lobbyistes. Les 27 et 28 janvier, ils sont venus donner une (deux) leçon(s) d’activisme pacifiste et déjanté à la Gaîté lyrique. Makery a participé à la première leçon, un workshop (payant, mais qui a fait le plein) dans le cadre du festival Lanceurs d’alerte.

«It’s time to open the black boxes», installation de Danae Stratou exposée à «Lanceurs d’alerte». © Makery

A contrepied des austères installations de l’exposition éponyme, Andy Bichlbaum et Mike Bonanno – les Yes Men – ont tenu pendant trois heures les rênes d’un Yes Lab farfelu, sorte de workshop décalé au cours duquel une trentaine de participants ont laissé libre court à leurs envies de révolte urbaine et de militantisme non-violent. Le but ? Elaborer des stratégies choc et pacifistes sur des sujets sensibles pour toucher l’opinion et faire passer le message dans les médias grâce à leurs bonnes recettes. Une nouveauté pour la dizaine d’étudiants de l’école de code Simplon, une routine ou presque pour quelques sympathisants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes inscrits à l’atelier.

https://www.instagram.com/p/BPxzuAUBDqN/embed/captioned/?cr=1&v=7

Maîtres du hoax

« Clairement, on ne fait rien d’unique ou de neuf », rappelle Mike, citant en vrac les actions des suffragettes, Rosa Parks, Act Up et le Canvas Core Curriculum, un guide de lutte non-violente utilisé par des collectifs serbes pacifistes pendant la révolution des bulldozers, le mouvement ayant précipité la chute de Slobodan Milošević.

«Pour qu’une action marque les esprits, il faut créer quelque chose qui ait un impact visuel fort. Donc, il faut penser en amont la construction de l’image, imaginer les gros titres, l’article qui sera repris dans les médias et là, vous avez votre scénario.»

Mike Bonanno

La solution des Yes Men pour protéger les PDG du réchauffement climatique. © Human Race LLC

Pas avares en autodérision, les deux compères ont largement commenté leurs hagiographies en images, de leur intervention en direct à la BBC, en passant par leur marche de soutien aux policiers pendant Occupy Wall Street, l’interview piège de Balkany ou encore l’édition spectaculaire de 1,2 millions de faux New York Times plus vrais que nature distribués partout aux Etats-Unis pour annoncer la fin (prématurée) de la guerre en Irak.

«Pas de pauvres en France», Patrick Balkany piégé par une fausse interview, 2005:

« Ces hoax sont des montages complexes, sauf pour Occupy Wall Street, explique Andy. La manifestation était sous haute surveillance. On a juste eu l’idée de brandir des boîtes à pizza sur lesquelles on avait écrit vite fait le slogan “Brokers and Police for the Occupation” (Les courtiers et la police sont pour l’occupation). Les policiers étaient déjà sur place en nombre, autant les utiliser ! » Résultat, la photo a fait le tour de la presse, reprise au premier degré par certains journaux qui ont cru (sans rire) que policiers et traders défilaient en protestation contre le système.

«Plus l’action est simple et directe, mieux c’est. Le but, c’est déjà de faire quelque chose…»

Andy Bichlbaum

Le canular des Yes Men à Occupy Wall Street repris tel quel par un tabloïd de Long Island en 2011. © DR

Fausse noyade de réfugiés et murs pro-Trump

Une fois passés les exemples, place au brainstorming. Côté participants, les causes à défendre fusent. Comment alerter l’opinion sur le sort des réfugiés ? Que faire pour coordonner une action nationale en cas d’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ? Quelles actions mener pour faire barrage au Front national ou simplement ridiculiser Trump ? Andy et Mike laissent faire, les participants se regroupant par affinités de justes causes avant de passer au grill du pitch.

«Nos actions sont l’exact opposé des fake news: notre but est de rendre l’information la plus transparente possible. Il faut donc révéler la supercherie dès que l’action est terminée.»

Andy Bichlbaum

La mobilisation autour d’une possible évacuation de la ZAD attire un groupe de sept personnes, trois femmes et quatre hommes. Préférant garder l’anonymat – « Appelez-nous les Camille » – ils passent une heure à imaginer des actions pour faire réagir l’opinion en cas de passage en force du projet contesté d’aéroport. Leur difficulté est de penser à une opération qui puisse se mettre en place rapidement sur tout le territoire dès le top départ de l’évacuation. « On pourrait appeler ça le Jour de l’illégitimité, puisque le gouvernement se permet bien d’être illégitime », dit l’un des Camille. Un temps évoquées, les pistes pour jeter des avions en papier dans les hémicycles et boucher les toilettes du Parlement avec des tritons en plastique sont abandonnées. Les Camille préfèrent organiser une flashmob où de faux stewards envahiraient les transports publics ou préparer l’invasion des réseaux sociaux par le fantôme de Léonard de Vinci et son hashtag « Not in my name », en clin d’œil à l’autre Vinci, le géant du BTP concessionnaire de l’aéroport.

«Les Yes Men se révoltent» (2014), film projeté à la Gaîté lyrique pendant le festival. © Human Race LLC

Les Yes Men s’attardent sur la proposition d’un autre groupe, une pétition pour construire un mur de solidarité avec les Etats-Unis à la frontière du Luxembourg, avant de tilter sur l’organisation d’une fausse noyade de réfugiés dans la Seine. Du lourd. « Si ça dérange, c’est une bonne idée ! », s’exclament en chœur les deux agitateurs en chef.

« La première question à vous poser, c’est quelle image vous voulez voir à la Une du Monde le lendemain. La deuxième chose, c’est de penser à quelque chose de simple que vous pourrez mettre en œuvre même en cas de pépin. » Côté simplicité, le Zodiac sur la Seine, c’est pas ça. Mais les Yes Men encouragent les bonnes volontés : « Pensez à avoir quelques faux touristes sous la main. Et n’oubliez pas de faire une liste presse et de prévoir le matériel pour faire des images. Avec des grosses actions, le risque, c’est que tout le monde veut être acteur, mais quelqu’un doit assumer la tâche ingrate de contacter les journalistes et de poster sur les réseaux sociaux. »

«Pour ceux qui risquent d’être arrêtés, n’oubliez pas de préparer votre vraie-fausse déclaration à la presse! Et n’oubliez pas d’apprendre par cœur un numéro de téléphone si on vous confisque votre mobile.»

Andy Bichlbaum

Si les Yes Men ont un secret, c’est bien celui du storytelling. Derrière l’attitude de trublion, le duo s’engage aussi sur des terrains plus théoriques et tactiques, quelque part entre performance artistique et militantisme loufoque. En observateurs affûtés de la vie politique américaine, ils pilotent des ateliers de réflexion sur les stratégies historiques et contemporaines des mouvements politiques au sein du Critical Tactics Lab de l’Hemispheric Institute. Mais la parodie médiatique reste leur jouet fétiche. « Si on vous arrête, dites que vous faites du théâtre de rue. » Parole de Yes Men.

Voir le film Les Yes Men se révoltent (2014)

Le site des Yes Men

Poster un commentaire

La Sociale N°21 : 100 000 spectateurs !

Le cap des 100 000 spectateurs a été passé.

Chers ami-e-s,
Nous avons réalisé LA SOCIALE pour redonner du souffle à une institution méconnue, à une histoire sociale piétinée.
Nous étions convaincus que ce serait utile, on ne savait pas que cela deviendrait nécessaire.
3 mois et 400 ciné-débats plus tard, 100 000 spectateurs nous ont témoigné de leur attachement à la sécu, et les salles sont toujours aussi pleines !
Des centaines de cinémas et des dizaines de débats sont encore prévus, prouvant que l’art mêlé de conviction est le plus puissant des discours.

VIVE LA SOCIALE !

Gilles Perret et l’équipe de La Sociale.


Où voir « La Sociale » cette semaine du 1er au 8 février?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

Avignon (Utopia), Bagnère de Bigorre (Le Maintenon), Baud (Le Celtic), Balaruc les bains (Cinécure), Beaulieu (Cinéma), Bordeaux (Utopia), Boulouzac (Studio 33), Bourges (maison de la Culture), Calais (L’Alhambra), Caudry (Le Milénium), Cesson Sévigné (Le Sévigné), Challes les Eaux (Le Challenger), Clamecy (Le casino), Compiègne-Jaux (majestic), Cran-Gevrier (La Turbine), Chamonix (Le Vox), Chambéry (Le Forum), Chateaulin (L’Agora), Chelles (Le Cosmos), Chemille (Le Club), Chatellerault (Les 400 coups), Clisson (Le Connetable), Cran Gevrier (La Turbine), Ferney-Voltaire (Cinéma), Fontainebleau (L’Ermitage), Guichen (Le Bretagne), Gray (Cinémavia), Grenoble (Le Méliès), Ibos (Le Méridien), Isle sur Sorgues (La Strada), Langres (Le Vox), La Ciotat (Les Lumières), Laruns (Le Palas), Le Chambon sur Lignon (Le Scoop), Le Rove (Cinéma), Le Theil sur Huisne (Cinéma), Loudenvieille (L’Arixo), Lure (Le Méliès), Lyon (Ciné Duchère), Mauriac (Ciné Mauriac), Montignac (Le Vox), Montfort sur Meu (Cinéma), Montpellier (Utopia), Mornant (Jean Carmet), Mussidan (Ciné Notre Dame), Montargis (Alti-ciné), Montreuil (Le Méliès), Nantua (Le Club), Nantes (Le Concorde), Nemours (Le Méliès), Nove (Cinéma), Opede (Ciné itinérant), Oyonnax (Espace Aragon), Palavas les Flots (Cinéplan), Paris (Espace Saint-Michel), Paris (MK2 Beaubourg), Pantin (Ciné 104), Pau (Le méliès), Pessac (Jean Eustache), Poitiers (Le Dietrich), Redon (Ciné Manivelle), Reims (Opéra), Rennes (L’Arvor), Revel (Ciné Get), Saint-Bel (Le Strapontin), Saint Ouen (Espace 1789), St-Ouen l’Aumone (Utopia), St Pol de Léon (Le Majestic), St Brieuc (Club 6), Tarascon (Le Rex), Terrasson (Ciné Roc), Toulon (Le Royal), Toulouse (American Cosmograph), Tournefeuille (Utopia), Tremblay en France (Jacques Tati), Valence (Le Navire), Vendome (Ciné Vendome), Vire (Cinéma), Yssingeaux (La Grenette).

Carte des projections de La Sociale

Petit secret de tournage :

Gilles révèle un petit secret de tournage concernant la scène surprenante dans le bureau du ministre du travail de l’époque: François Rebsamen. Une scène qui a fait beaucoup parler…
Cette interview a été réalisée par la Ligue de l’Enseignement dans le cadre du dossier pédagogique à télécharger ici.


Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
5 rue Victor Letalle
75 020 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire

La Sociale N°20 : Et l’aventure continue

28 soirées-débats et 104 salles de cinéma
pour « La Sociale » cette semaine !

Chers ami-e-s,

À chaque nouvelle séance, à chaque nouveau débat, toujours plus de spectateurs nous honorent de leurs questions, de leur réflexions et de leur enthousiasme. Ce partage donne du sens à notre action, celui de participer en quelque sorte à une réapropriation par la population d’une partie de son histoire et de son héritage.
Loin d’en définir la ligne idéologique, nous conservons au cœur la conviction que notre film doit servir à redonner à l’institution le souffle qui lui manque, celui de ses 66 millions de propriétaires, bénéficiaires : les assurés sociaux que nous sommes tous.
Du côté du cinéma, le film n’a pas été retenu pour la phase finale des César. Dommage. Nous confions à François Ruffin et à « Merci Patron » la charge de porter la question sociale dans cette assemblée. Et quoi qu’il en soit vous êtes déjà nos César à nous!
Vive La Sociale, vive le cinéma.

L’équipe de La Sociale.


Où voir « La Sociale » cette semaine du 25 au 31 janvier?

Pour trouver la séance la plus proche de chez vous:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=249160.html

Abbeville (Le Rex), Arcueil (Jean Vilar), Argentre du Plessis (cinéma), Aurignac (Espace St Michel), Avignon (Utopia), Beanmont (Salle), Belleville (Cinéma), Bordeaux (Utopia), Bray sur Seine (Renaissance), Cadillac (Cinéma), Calais (L’Alhambra), Camarer sur Mer (Cinéma), Canejan (Simone Signoret), Carhaix (Cinéma), Carpentras (Le Rivoli), Castres (Cinéma), Chalonnes sur Loire (Espace Ciné), Chambéry (L’Astrée), Chambéry (Le Forum), Chartres de Bretagne (Espérance), Chateau Arnoux (Le Cinématographe), Chateaudun (Le Dunois), Chatillon sur Chalaronne (Cinéma), Chatellerault (Les 400 coups), Clermont-Ferrand (Le Rio), Cognac (Le Galaxy), Confolens (Le Capitole), Cran Gevrier (La Turbine), Crecy (Le Cyrano), Cuvat (cinébus), Dinan (Cinéma), Draguignan (CGR), Fontainebleau (L’Ermitage), Fontenay le Compte (Le Renaissance), Gap (Le Club), Garat (Mégarama), Gonesse (Jacques Prévert), Gourdon (L’Atalante), Gourin (Cinéma), Grenoble (Le Méliès), Grigny (Sidnet Bechet), Gueugnon (Le Danton), La Chapelle Basse Mer (Jacques Demy), La Courneuve (L’Etoile), La Roche sur Yon (Le Concorde), La Rochefoucault (La Halle aux Grains), Le Teil (Le Regain), Leognan (Cinéma), Lure (Le Méliès), Lyon (La Fourmi), Montesquieu Volvestre (Salle Polyvallente), Montigny (Jacques Brel), Montpellier (Utopia), Montrejeau (Les Variétés), Montreuil (Le Méliès), Nangis (La Bergerie), Nantes (Le Concorde), Nemours (Le Méliès), Nove (Cinéma), Oyonnax (Espace Aragon), Paris (Espace Saint-Michel), Paris (Majestic Bastille), Paris (Le Brady), Paris (MK2 Beaubourg), Penmach (Eckmulh), Pessac (Jean Eustache), Phalsbourg (Ciné Phalsbourg), Plaisance (Cinéma), Ploeremel (Cinéma), Poitiers (Le Dietrich), Port de Bouc (Le Méliès), Pouliguen (Le Pax), Rambouillet (Le Vox), Ramonville (Cinéma), Redon (Ciné Manivelle), Reims (Opéra), Rennes (L’Arvor), Rochefort (L’Appolo), Romans (Ciné Lumières), Ruelle (Le Théâtre), St Georges de Reintembault (Cinéma), Saint Ouen (Espace 1789), St Ouen l’Aumone (Utopia), Ste Geneviève sur Argence (Cinéma), Sens (Confluences), Six Fours (Six’n Toiles), St Die des Vosges (Excelsior), St Firmin (Ciné Vadrouille), St Malo (Le Vauban), Thiviers (Cinéma), Toulouse (American Cosmograph), Tournefeuille (Utopia), Tournus (La Palette), La Turballe (L’Atlantique), Valence (Le Navire), Vergèze (Ciné-Club), Vesoul (Le majestic), Veynes (Les Variétés), Vichy (Elysée Palace), Yvetot (Le Drakkar).

Carte des projections de La Sociale

Le cinéma influence la vie politique:

A Rennes, grace au collectif « Les Jours Heureux », La Sociale sort des salles de cinéma pour s’engager dans une action visant à sauver la Sécu.
Bonne nouvelle lorsqu’un film agit sur la vie politique. Une première réunion aura lieu le vendredi 3 février à 19h à la Salle de la FSU, 14 rue Papu.


Pour nous contacter:

Rouge Productions

Camille Gillet
7 rue Ambroise Thomas
75 009 Paris
mail: rouge@rougeprod.fr
tel: 01 47 70 04 33

Pour organiser des projections
Jérémie Pottier-Grosman
Réseaux et partenariats
jerem.pottier@lasociale.fr
06.50.40.24.00

Marion Pasquier
Programmation salles
mpasquier.prog@gmail.com
06 79 21 84 67


Facebook Twitter Google

Poster un commentaire