Lors de la huitième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, le 29 janvier 2020.
Lors de la huitième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, le 29 janvier 2020. JULIEN MUGUET POUR « LE MONDE »

« Monsieur le président, soumettez au référendum votre réforme des retraites ». L’appel adressé à Emmanuel Macron fait la « une » du quotidien L’Humanité, lundi 10 février. Plus de 140 responsables associatifs et politiques de gauche, sociologues, syndicalistes, avocats, mais aussi des comédiens et réalisateurs signent une tribune réclamant un référendum sur le retrait de la réforme des retraites.

Le « niveau de défiance » à l’égard de cette réforme, avec « plus de deux mois de mobilisation » et « une majorité de Français qui demandent toujours le retrait »« pose un problème démocratique majeur », estiment les signataires. Parmi eux, les grandes figures de la gauche sont réunies pour l’occasion : les signatures du chef de file de La France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, le secrétaire national d’Europe Ecologie-les Verts (EELV), Julien Bayou, et le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, se côtoient dans les pages du journal fondé par Jean Jaurès.

« A ce stade, seule une consultation populaire permettrait de le résoudre », jugent encore le réalisateur Bertrand Tavernier, l’actrice et réalisatrice Jeanne Balibar, ou encore l’historien et démographe Emmanuel Todd. « Un référendum sur le retrait du projet gouvernemental doit être organisé pour que le peuple ait le dernier mot », font-ils valoir.

« Inciter les parlementaires à voter à l’aveugle »

Les signataires déplorent qu’à l’Assemblée nationale, où la réforme est actuellement examinée en commission, « tout est organisé pour contourner le débat devant la représentation nationale et inciter les parlementaires à voter à l’aveugle, avec le recours programmé à pas moins de 29 ordonnances ». La commission spéciale sur les retraites à l’Assemblée est depuis une semaine le théâtre d’un bras de fer permanent entre députés « insoumis » et majorité, au risque de s’arrêter au milieu du gué sans avoir balayé l’ensemble de la réforme.

Parmi les autres signataires de la pétition, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), Fabien Roussel, la députée LFI Clémentine Autain, le maire EELV de Grenoble Eric Piolle, mais également Aurélie Trouvé, la porte-parole d’Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne). Les sociologues spécialistes de la grande bourgeoisie française Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, connus pour leur engagement à gauche, tout comme la comédienne Corinne Masiero, ou encore l’ancien auteur des « Guignols de l’info » Bruno Gaccio, appellent à signer cette tribune à leurs côtés.