Archives de la catégorie Infos locales

APPEL À LA GRÈVE ET À LA MOBILISATION LE 14 DÉCEMBRE POUR LA JUSTICE SOCIALE POUR LE DROIT DE TOUTES ET TOUS A UNE VIE DIGNE

La section départementale FSU de Loire Atlantique entend et comprend les colères qui s’expriment depuis un mois dans notre pays. Le mouvement des gilets jaunes est venu confirmer, avec ses propres formes et outils, ce que depuis plusieurs années nous dénonçons : la fracture et le sentiment d’abandon immenses que les politiques libérales choisies par les gouvernements successifs ont favorisés ; la précarisation et la fragilisation de l’accès aux droits essentiels des catégories sociales les plus démunies.

Cette colère est venue s’agréger aux revendications qui déjà existaient et qui retrouvent là un espace pour reprendre force : retraités malmenés, étudiants et lycéens soumis aux lois du tri et de la sélection, agents des services publics déconsidérés, salariés précarisés… Il y a là une demande de démocratie directe dont l’existence auprès des formes traditionnelles de représentation est plus que saine. Ces colères se montrent et vivent côte à côte avec les revendications que le mouvement syndical porte depuis longtemps dans le champ qui est le sien, celui de la défense des salarié.es, privé.es d’emploi et retraité.es.

L’obstination du gouvernement est insupportable et irresponsable ; il comble à présent son silence avec des semblants de réponses largement insuffisantes qui ne répondent pas aux exigences de justice sociale, ou pire, avec des méthodes autoritaires et répressives inacceptables. Dans ce contexte, la FSU de Loire Atlantique réaffirme encore plus fortement les revendications que nous portons :

  • Augmentation générale des salaires, des pensions, et du SMIC ;
  • Réindexation des salaires, des pensions et des retraites sur le coût de la vie ;
  • Remise en place et développement de tous les services publics au plus près des citoyen-ne-s ;
  • Fin du système de sélection de et tri des lycéens et étudiants ;
  • Abrogation des réformes qui mettent à mal et détricotent le droit du travail et la protection des salariés.

Pour porter cela, la FSU de Loire Atlantique appelle les salariés, les retraités, les privés d’emploi, les étudiants et lycéens à une journée de grève et de mobilisation le 14 décembre 2018 pour dire son refus des politiques inégalitaires et la nécessité urgente de remise en place d’un modèle social protecteur et redistributeur des richesses.

LE 14 DÉCEMBRE, TOUTES ET TOUS DANS LA RUE
POUR EXIGER LA JUSTICE SOCIALE
ET LA HAUSSE DU NIVEAU DE VIE

  • NANTES – 14 h 30
    Beauséjour (croisement bd du Massacre et route de Vannes – arrêt Beauséjour, ligne 3)
  • SAINT-NAZAIRE – 14 h 30
    Chantiers de l’Atlantique – porte 4
  • CHÂTEAUBRIANT – 10 h 30
    Mairie

Poster un commentaire

Les prochains rendez-vous de l’Uppercut

Vendredi prochain, sera organisé un arpentage, outil d’éducation populaire qui invite à une lecture collective d’un bouquin. Pour cette soirée, nous arpenterons le Guide philosophique des déchets de Jean Luc Coudray. L’auteur est écrivain, journaliste, scénariste de bandes dessinées. Son écriture est claire et pertinente. L’humour et la poésie se rencontrent dans des raccourcis ou des rapprochements inattendus sous forme de paradoxe. Soirée qui promet d’être à la fois drôle, profonde, légère ou grave. Et, comme à chaque fois, animée et conviviale. Et bien sur, le bar sera ouvert ! Le Vendredi 14 décembre à 20h30 au bar de l’amicale laïque 45 rue Violin à La Montagne.

Nous relayons également cette initiative portée par nos amis de L’ardeur, association d’éducation populaire politique, qui se déroulera la semaine suivante à Chéméré, à quelques kilomètres de la Montagne. Au gîte de la Baronnerie, L’ardeur anime un stage de conférences gesticulées. La conférence gesticulée est une prise de parole publique sous la forme  d’un spectacle politique militant mélangeant les savoirs de l’expérience et la théorie. Du lundi 17 au mercredi 19 décembre, nous vous invitons à des visites de chantiers. Il s’agira en quelque sorte de répétitions publiques où les spectateurs pourront assister à 8 conférences gesticulées en construction. Un beau moment d’éducation populaire en prévision ! Plus d’informations sur le flyers ci-joint.

Bien à vous

L’équipe de l’Uppercut

Poster un commentaire

Répression lycée Camus – jeudi 6 décembre

Bonjour à tous,

Pour info :

Résumé Lycée Camus  Jeudi 6 décembre 2018

A 7h, les policiers étaient déjà arrivés. En nombre. Interdisant aux élèves de s’approcher du lycée. Les élèves étaient repoussés au niveau du tram à Romanet.

Plusieurs profs et parents d’élèves présents pour essayer d’apaiser la situation au vu des charges de lundi. Deux tentatives de discussions avec les policiers présents, totalement infructueuses (fin de non recevoir, menaces).

Pendant 3/4 d’h, tensions mais la grande majorité des élèves veulent juste manifester pacifiquement (cartons et slogan), tentent un sit-in. 200/300 lycéens. Rejoins par d’autres jeunes (lycée Sacré-Cœur et autres).

Quelques jets de pétards. Mais la discussion est possible avec les jeunes. Et entre eux puisqu’une grande majorité n’est pas d’accord. Situation dangereuse avec le tram et les voitures.

Vers  8h15, ça dérape. Un caddy en feu est lancé sur les voies du tram. Lacrymos, charge des policiers… On dénombre plus de 50 cartouches de grenades après coup, juste à cet endroit.

Ça dure un peu à Romanet, ça part vers Bellevue. Quelques dizaines de lycéens ont contourné et ont pu venir devant le lycée. Mise en place des pancartes de revendication et discussions avec les adultes présents. Moment plus apaisé, sans présence policière.

Vers 10h30, retour du groupe des jeunes devant le lycée. Des lycéens et d’autres. On arrive à échanger, à reprendre les poubelles apportées. Et ça re-dérape.  Explosion d’un grenade devant le bahut lancée de loin derrière. Poubelle enflammée un peu plus loin dans la rue. Jets de lacrymo et charge devant le lycée.  

On arrive à faire ouvrir la grille du parking prof pour faire rentrer les élèves qui cherchent refuge au lycée (présence d’un agent de sécurité à l’intérieur de l’établissement qui refuse régulièrement d’ouvrir les grilles). On arrive à faire rentrer une cinquantaine d’élèves.

Deux élèves blessés sont amenés au lycée, un par les lacrymos puis un autre qui a pris une balle de flashball au-dessus de la cheville, pris en charge par l’infirmière. Selon des témoignages d’élèves, au moins une autre élève a reçu un tir de flashball alors qu’elle cherchait à quitter les lieux quand ça commençait à se tendre.

L’ordre de fermer le lycée arrive (ni entrée, ni sortie, il y a 250 personnes, élèves et personnels à l’intérieur). Le chef d’établissement fait référence à un PPMS : on est « confinés ».

L’autorisation de partir est donnée par la police (sic) vers 13h30.

Poster un commentaire

infos du lycée Carcouët : violences aux abords de l’établissement

À l’attention de : Monsieur le Recteur de l’Académie de Nantes, Monsieur le Préfet de Loire Atlantique, sous couvert de M.Dupré, Proviseur du lycée.

Monsieur le Recteur, Monsieur le Préfet.

Comme dans d’autres établissements de Nantes et du pays, certains élèves du lycée se sont mobilisés depuis deux jours et tentent de mettre en place un blocage dans le cadre de leur refus des réformes du lycée et de l’orientation. Ils ont été rejoints par d’autres jeunes.

Quelques uns ont rassemblé des poubelles et tenté d’y mettre le feu, ont lancé des projectiles (œufs, pierres) sur les policiers présents.

Cette attitude, bien qu’inacceptable et que nous condamnons totalement, ne nous semble pas justifier l’usage disproportionné de la force de la part des policiers devant et à proximité du lycée, dont peuvent attester les personnels et élèves présents.

Ces policiers, adultes dans l’exercice de leurs fonctions face à des jeunes mineurs, ont tenu des propos et ont eu une attitude tels que :

  • Insultes envers des élèves (par exemple, un policier a dit à une élève : « Tu es une pute, comme ta mère »).
  • Agressions physiques d’élèves (coups de pieds, élèves agrippés par le col sans raison).
  • « charge » d’élèves rassemblés plus loin (près du Rond Point du Massacre), qui ne gênaient pas l’entrée du lycée.
  • Utilisation de gaz lacrymogènes et piment en plusieurs occasions (notamment face à des élèves qui souhaitaient aller en cours).
  • Certains policiers ont pris la pose pour se photographier « en position de force » et ont dit « 1-0 » lorsqu’une élève a été blessée.

Ce type d’attitude et de propos nous semble inadmissible et facteur de tensions. Des mesures plus pacifiques auraient pu être prises pour désamorcer la situation face à ces jeunes. Au lieu de cela, la tension a été exacerbée. La question se pose, bien-sûr, de l’ordre chronologique des événements (dont ce courrier ne rend pas compte), mais il nous semble que, en toutes circonstances, les adultes se doivent de montrer l’exemple face à des personnes mineures.

Les personnels d’éducation du lycée Carcouët rassemblés ce jour dénoncent et condamnent toutes les formes de violence physique et verbale exercées à proximité ou au sein du lycée. Ils en appellent aux services responsables des forces de l’ordre pour que l’intégrité physique et morale des personnes soit respectée quelles que soient les circonstances.

Monsieur le Recteur, Monsieur le Préfet, nous vous remercions pour votre attention et vous assurons de notre attachement au Service Public d’Éducation.

Les personnels d’éducation du lycée Carcouët réunis en assemblée générale.

Poster un commentaire

communiqué d’Ensemble! 44

COMMUNIQUE D’ENSEMBLE 44 :
SUR LES MOUVEMENTS SOCIAUX EN COURS
 
Le gouvernement commence à reculer face à la puissante mobilisation des Gilets Jaunes : mais son moratoire sur les taxes carbone ne peut suffire. Maintenant, le mouvement s’est approfondi et ses revendications se sont élargies. Ce premier recul du gouvernement ne représente aucune amélioration de la situation critique dans laquelle se trouve une partie de la population. Il y a urgence à augmenter les salaires, à mettre en place la justice fiscale en commençant par remettre en vigueur l’ISF.

D’autre part, les lycéen.n.es bloquent leurs lycées pour lutter contre la réforme du bac, qui opérera un tri entre les jeunes selon leurs quartiers d’origine. Le gouvernement leur répond par une scandaleuse répression, comme il le fait à l’égard des Gilets Jaunes (à Nantes samedi dernier par exemple).Les étudiant.e.s entrent en action eux aussi pour protester contre l’augmentation des droits pour les étudiant.e.s étrangers.

ENSEMBLE 44 considère que c’est la jonction de ces luttes qui pourra faire céder le gouvernement. Samedi 8 décembre, il convient que les diverses manifestations, pour le climat, des Gilets Jaunes, des jeunes en lutte convergent. Toutes et tous ensemble pour faire céder ce gouvernement.

Nantes le 5 décembre 2018

http://www.ensemble44-fdg.org

Poster un commentaire

Soirée arpentage le vendredi 14 décembre à L’Uppercut

c’est avec plaisir que nous vous annonçons la prochaine soirée arpentage qui se déroulera dans notre QG de l’amicale laïque de la Montagne le vendredi 14 décembre prochain.

L’arpentage est un outil d’éducation populaire qui invite à une lecture collective d’un bouquin. Son but est de parvenir, en un temps limité (2-3 heures), à « débroussailler » cet ouvrage en mettant en commun les avis et les intuitions des participant-es. Dans un arpentage, on commence par « déchirer » le livre en plusieurs parties, puis on se les répartit, on les lit et on en cause ensemble, à la bonne franquette ! Attention : il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’ouvrage avant de l’arpenter !

Pour cette soirée, nous arpenterons le Guide philosophique des déchets de Jean Luc Coudray. L’auteur est écrivain, journaliste, scénariste de bandes dessinées. Son écriture est claire et pertinente. L’humour et la poésie se rencontrent dans des raccourcis ou des rapprochements inattendus sous forme de paradoxe.

Pour tout public. Soirée qui promet d’être à la fois drôle, profonde, légère ou grave. Et, comme à chaque fois, animée et conviviale. Et bien sur, le bar sera ouvert !

Le Vendredi 14 décembre à 20h30 au bar de l’amicale laïque 45 rue Violin à La Montagne.

Bien à vous

L’équipe de l’Uppercut

Poster un commentaire

Intervention disproportionnée des forces de l’ordre au lycée Camus ce lundi matin

Suite à une tentative de blocage du lycée ce matin, les forces de l’ordre sont intervenues, police puis CRS. La répression a été disproportionnée : charges, grenades lacrymo, bombes lacrymo à main, arrestations (au moins 4 de nos élèves).

Sans même rentrer dans les débat d’accord/pas d’accord avec la mobilisation, soutien/refus du mode d’action, nous ne pouvons pas accepter de voir une répression aveugle, violente et sans proportion avec les faits, s’exercer sur le parvis même du lycée. Il y a d’autres choix pour le « maintien de l’ordre » que de lancer des grenades lacrymogènes au milieu de centaines de lycéens !

Que s’en soit suivi des faces à faces entre CRS et une trentaine de jeunes exacerbés n’était que prévisible et peut-être prévu. Toutes ces dernières années, et bien qu’il y ait eu plusieurs blocages au lycée dont certains sur plusieurs jours, les CRS ne sont jamais intervenus, et il n’y a jamais eu de débordements, les situations parfois un peu tendues s’étant toujours réglées dans le dialogue. L’usage de la force ne fait pas bon ménage avec l’apprentissage de la démocratie !

Poster un commentaire

collectif CRBP44

Appel à la création d’un collectif

Site du collectif : https://collectifcrbp44.jimdofree.com/

Nous nous sommes réunis une deuxième fois le mardi 27 novembre au lycée Carcouët de Nantes après une première réunion à la maison des syndicats la semaine précédente. Des personnels de huit établissements de l’agglomération nantaise étaient présents lors de ces réunions (une majorité de lycées et quelques collèges).

Lors de cette deuxième réunion nous avons décidé d’appeler à la constitution d’un collectif, à l’image d’autres initiatives du même genre en Ille-et-Vilaine, Haute-Garonne, Ardèche…

  • On s’est inquiété-es des nouvelles options sans formations (sinon pendant les vacances…) ni profs déjà formé-es.
  • On a évoqué la « stratégie Camus » pour reprendre en main les demi journées banalisées de formation à la réforme : préparées en amont en AG, elles permettent non seulement d’informer les collègues pas ou peu au courant mais aussi de montrer tous les problèmes et catastrophes à venir.
  • On a évoqué les journées de formations à l’orientation et le risque de surcharge de travail pour les PP aux dépens des Psy-EN, sans avoir leur expertise.
  • On a évoqué la création d’un collectif dont le nom doit inclure parents, élèves et collègues de tous horizons avec une liste de diffusion plus facile à intégrer et à quitter et dont l’adresse aurait la même forme que d’autres collectifs dans d’autres départements afin d’être plus visible. Nous souhaiterions donc élargir à d’autres établissements du 44 notamment les lycées pro mais aussi les collèges.
  • On a acté qu’il nous fallait un texte « Nous, collectif… » pour nous rendre publics et appeler à diverses actions. Ce serait un recto de tract dont le contenu du verso n’est pas encore au point (partir de ce qu’a fait Livet ?)
  • L’intersyndicale 44 travaille avec la FCPE locale pour une expression commune à partir du tract de St Nazaire que nous pourrions co-signer.
  • La proposition de tracter au salon de l’étudiant vendredi et samedi n’est pas reprise par le collectif (délai court, énergie mise dans les établissements) mais certain-es iront filer un coup de main en leur nom.
  • On est sceptiques quant à un rassemblement pendant le CAEN au rectorat : soit il a lieu comme prévu mardi prochain (ce qui est incertain) et cela nous semble court pour rameuter, soit c’est à une date non fixée pour l’instant et le problème reste le même.
  • On est plutôt partant-es pour un rassemblement le mercredi 19 décembre au rectorat avec échanges dans une salle/amphi dans un des établissements du coin (facs, lycée : Christophe de Carcouët voit pour la fac de sciences, camus pour la fac de lettres, qui pour Arago ?)

Le prochain rdv est le lundi 10 déc à 18h à Livet ou Camus (?)


Devant le Rectorat le 19 décembre !

Nous appelons à nous rassembler devant le Rectorat de Nantes

le mercredi 19 décembre à 14h (horaire à confirmer)

Le rassemblement sera suivi d’une AG (salle à déterminer) pour décider des suites de notre action.


Des collectifs se créent partout en France

Un site Inter-collectifs tente de fédérer toutes ces initiatives : Site Inter-collectifs – La chaîne des bahuts.

NON à cette « réforme » du lycée

Les collectifs : Collectif de l’Ille-et-Vilaine (35) – Collectif VH – Haute Garonne (Colomiers 31) – Collectif Saint Sernin ( Toulouse 31) – Collectif Tarnais ( 81) – Collectifs contre les Réformes Blanquer des lycées et du BAC (CRBP) de Seine-et-Marne et d’Île-de-France – Collectif Arnaud Daniel de Ribérac (24) – Emancipation 69 …

Poster un commentaire

Ça bouge contre la réforme, des collectifs se montent.

Compte rendu de la réunion du 17/11 à Paris

Les enseignant.e.s issu.e.s d’une quinzaine de lycées de la région parisienne réuni.e.s le 17/11 au local de l’EDMP ont décidé de répondre à l’appel des Collectifs contre les réformes Blanquer du bac et des lycées, et contre Parcoursup des départements d’Ille-et-Vilaine, de Haute-Garonne et du Tarn, que vous pourrez lire ici: https://collectifcrbp35.blogspot.com/…/appel-des-collectifs…

Ils et elles ont décidé de se constituer en Collectif contre les réformes Blanquer du bac et des lycées, et contre Parcoursup d’Île-de-France, collectif qui aura des déclinaisons départementales, et appellent à leur tour «tous les professeurs, personnels, parents d’élèves à créer des collectifs dans les lycées et départements partout sur le territoire.»

Nous saluons le soutien apporté au Collectif d’Ille-et-Vilaine par la Cgt Éduc’action 35, le Conseil local Fcpe de la cité scolaire de Combourg, la FSU 35 (Snes et Snuipp), le snFOlc 35, la STE-CNT 35 et Sud Éducation 35 et demandons à nos sections syndicales de soutenir notre action et de faire converger leurs revendications dans un mot d’ordre unique : «ABROGATION des réformes Blanquer du Bac et des lycées, ABROGATION de Parcoursup.»

La prochaine Assemblée Générale du Collectif contre les réformes Blanquer du bac et des lycées, et contre Parcoursup d’IDF aura lieu le samedi 15/12 à la Bourse du Travail de Paris de 14h à 17h (3 rue du Château d’eau, paris 10e, salle Louise Michel). Nous invitons l’ensemble des collègues enseignant en Ile-de-France à créer des collectifs contre les réformes Blanquer dans leur établissement et à prendre part à notre prochaine AG pour continuer à étendre la mobilisation.

Collectifs contre les Réformes Blanquer du bac et des lycées et contre Parcoursup de Seine-et-Marne et d’Île-de-France

Vous souhaitez créer un Collectif contre les Réformes Blanquer dans votre lycée ? Contactez-nous !

Seine-et-Marne : collectifCRBP77@gmail.com

Île-de-France : collectifCRBPidf@gmail.com

Qui sommes-nous ?Depuis plusieurs années, le Collectif des professeurs de philosophie d’Île-de-France se mobilise contre la réforme Châtel du lycée et ses conséquences. En février dernier, dès la publication du rapport Mathiot, une AG de ce collectif a rassemblé plus de 120 personnes. Il a alors été décidé d’élargir la mobilisation à l’ensemble des collègues, pour ne pas rentrer dans la concurrence entre disciplines orchestrée par les projets Blanquer. Des rassemblements en juin, puis deux réunions les 13 octobre et 17 novembre ont réuni des enseignants de philosophie mais aussi de SES, de maths, d’anglais, de lettres classiques, d’espagnol… ainsi que de lycée professionnel. C’est lors de cette dernière réunion que nous avons décidé de rejoindre l’appel lancé par nos collègues d’Ille-et-Vilaine, du Tarn et de Haute-Garonne.

Poster un commentaire

Lycée : mettre en place une spécialité sans moyens…

Comment mettre en place un enseignement de spécialité sans moyens ? Dans une lettre du 12 novembre envoyée aux proviseurs, le recteur de Nantes explique que les établissements qui voudront ouvrir la spécialité NSI (numérique et sciences informatiques) devront trouver des professeurs volontaires. Ceux ci devront suivre une formation obligatoire sur leur temps de vacances en 5 séances de 5 jours réparties sur les vacances d’hiver 2019, printemps 2019, juillet 2019, février et printemps 2020. Le recteur demande aux proviseurs de joindre les noms de deux enseignants qui s’engagent à perdre un mois de vacances à toute demande d’ouverture de la spécialité. Il suffisait d’y penser…

Poster un commentaire

24 novembre contre la violence à l’égard des femmes

Manifestation contre la violence à l’égard des femmes, samedi prochain 24 novembre, 15h Place Graslin.
(La manifestation se rendra Place Royale, puis rejoindra la statue d’Anne de Bretagne devant le Château des Ducs avant de rejoindre le Miroir d’eau)

Cette manifestation marquera à Nantes la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes.
La présence du plus grand nombre d’entre nous est importante.


Poster un commentaire

Mobilisations féministes : QPC prostitution, procès Tron, PMA pour toutes

L’abolition de la prostitution attaquée : les femmes en danger La loi du 13 avril 2016 concernant l’abolition de la prostitution est attaquée par le lobby pro-prostitution via une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) visant à supprimer la pénalisation des clients prostitueurs. Osez le Féminisme ! exige que le gouvernement défende cette loi, indispensable à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, prétendue grande cause nationale. 
 Les femmes ne sont pas des marchandises à commercialiser. Nous ne voulons pas d’un monde où le viol tarifé est un marché. Notre communiqué Acquittement de Georges Tron et Brigitte Gruel : saluons le courage des victimes Jeudi 15 novembre 2018, la cour d’assises de Bobigny a acquitté Georges Tron et Brigitte Gruel des viols et agressions sexuelles en réunion. Osez le Féminisme ! tient à exprimer un grand MERCI à Virginie Ettel et Eva Loubrieu pour l’immense courage qu’elles ont déployé en faisant sauter le verrou du secret et en menant ce combat pour la justice et contre le viol. La stratégie partagée par les violeurs et l’ensemble des agresseurs sexistes a pu être débusquée et décryptée. 
 Nous appelons le ministère public à faire appel de ce verdict et nous invitons chacune et chacun à se désolidariser de tous les propos et comportements qui profitent aux agresseurs. Notre communiqué La PMA encore reportée C’est décidément un (très mauvais) scénario qui n’en finit plus. Le projet de loi sur la bioéthique qui doit permettre d’ouvrir la Procréation Médicalement Assistée à toutes les femmes – c’est-à-dire aussi aux femmes lesbiennes et célibataires – a été une fois de plus reporté, cette fois à l’été 2019. Signez et partagez notre pétition ! Je m’abonne à cette newsletter Copyright © 2018 Osez le féminisme !, All rights reserved.
Vous recevez cette lettre d’informations car vous êtes adhérent-e ou militant-e d’Osez le féminisme !

Our mailing address is:
Osez le féminisme !MDA 14 – BL 6522, rue DeparcieuxParis 75014 France
Add us to your address book

Poster un commentaire

17 novembre, communiqué commun

17 novembre : un vent de colère souffle sur notre département, comme dans tout le pays

Quinze associations, syndicats et partis et mouvements politiques du département ont adopté le texte commun suivant.

Ces organisations sont issues du collectif “26 mai” à Nantes : Attac 44GIGNVAlternatiba NantesCGT Union Locale de NantesUDB Loire-Atlantique – Liger AtlantelGénération•S – NantesFrance Insoumise Loire-AtlantiqueNPA 44PCF – Parti Communiste FrançaisUnef NantesUnion Solidaires 44GDSEELV NantesSortir du Nucléaire Pays NantaisEnsemble.

Chaque mois sont plus nombreux les salarié.e.s, retraité.e.s et privé.e.s d’emploi qui n’arrivent plus à boucler leur budget. La hausse régulière et conséquente du carburant inquiète et fragilise celles et ceux qui n’ont d’autres choix que la voiture individuelle pour les actes de la vie courante. Et, alors que l‘hiver s’annonce, la hausse des prix du gaz, de l’électricité, du fuel et des chauffages collectifs aggrave encore le quotidien.

Alors que les profits financiers et patronaux explosent, le gouvernement Macron Philippe accentue sa politique de classe, au service des riches, et, pour la grande masse de la population, la réduction des droits sociaux et une politique fiscale particulièrement injuste et inégalitaire. S’y ajoutent la fermeture de nombreux établissements publics et la suppression de milliers de postes de fonctionnaires accentuant encore le sentiment d’abandon pour toutes celles et ceux qui vivent loin des métropoles.

Ce vent de colère est légitime et salutaire. Il met justement en cause la politique suivie par le Président de la République et son gouvernement, notamment en matière fiscale. Les groupes capitalistes, patronat et banques, avec leurs profits exponentiels, sont les vrais responsables de ce désespoir social et de la crise climatique.

Pour Macron, comme pour ses prédécesseurs, le libéralisme est un dogme. Pour nous c’est un drame. Car il explose les inégalités sociales, accroît la paupérisation de larges franges de la population et accentue les atteintes à l’environnement et le réchauffement climatique.

Le gouvernement tente de justifier ses choix politiques, les augmentions des taxes sur les carburants, par l’urgence écologique. C’est un mensonge. Non seulement le pays ne réduit pas la production de gaz à effet de serre, mais il l’augmente, non seulement il ne réduit pas l’utilisation des pesticides, mais il l augmente, non seulement il ne diminue pas l’artificialisation des sols, mais il la poursuit. La fermeture des services publics de proximité, des gares et voies ferrées secondaires, la concentration des emplois dans les métropoles ne font que renforcer la tragédie climatique en cours et accroitre les difficultés quotidiennes de milliers d’habitant.e.s.

Le gouvernement est responsable de la crise en cours car la politique qu’il mène dans les transports comme dans les autres domaines, n’est ni cohérente avec l’urgence climatique ni juste socialement. Aucune mesure ambitieuse n’a été prise pour financer les alternatives à la voiture et aider ceux qui n’ont pas les moyens de se déplacer autrement. Cette prétendue fiscalité écologique épargne les secteurs les plus polluants et émetteurs de gaz à effet de serre, comme le trafic aérien ou le transport routier de marchandises.

L’urgence sociale et l’urgence écologique sont aujourd’hui totalement imbriquées. La politique gouvernementale aggrave l’une et l’autre et espère diviser celles et ceux qui en sont les victimes. Et il est illusoire de prétendre répondre à l’une en tournant le dos à l’autre.

Des mesures d’urgences sociales et écologiques comme priorité :

• L’augmentation des salaires, des pensions, des indemnités chômage, et des allocations sociales et leurs indexations sur les prix pour permettre à tous/toutes de vivre dignement.

• L’arrêt des suppressions de postes et des fermetures des services publics, et la réouverture de services publics et sociaux de proximité pour permettre une organisation équilibrée des territoires,

• Mettre un terme à une politique centrée sur la voiture. Mettre un terme à la défiscalisation du kérosène dans le transport aérien, au profit du fret ferroviaire pour les transports de marchandise et les transports collectifs. Par la mise en place d’un réseau de transports en commun gratuit sur le département.

• La lutte contre l’étalement urbain et la diversification des modes de transport dans tous les territoires

• Le soutien à une agriculture paysanne privilégiant les circuits courts et les productions bios pour permettre à toutes et tous l’accès à une alimentation de qualité.

Associations, syndicats et partis politiques engagées dans le département pour la justice sociale et climatique, nous appelons ensemble à la mobilisation sociale, écologique et citoyenne contre la politique de Macron-Philippe, tout en refusant les boucs émissaires habituels des discours racistes, antisémites ou xénophobes. Nous appelons au partage des richesses et à l’urgente nécessité de placer la transition écologique et solidaire au cœur de toutes les décisions pour notre avenir et celui de la planète. Ce sont les mobilisations multiples dans les entreprises comme dans la rue, par la grève et par l’action, qui permettront de peser sur les décideurs publics ou privés pour que ces changements s’enclenchent.

Signataires issues du collectif “26 mai” à Nantes : Attac 44GIGNVAlternatiba NantesCGT Union Locale de NantesUDB Loire-Atlantique – Liger AtlantelGénération•S – NantesFrance Insoumise Loire-AtlantiqueNPA 44PCF – Parti Communiste FrançaisUnef NantesUnion Solidaires 44GDSEELV NantesSortir du Nucléaire Pays Nantais, Ensemble.

Poster un commentaire

[LDH] Ciné-débat « Libre » cinéma Beaulieu 22 novembre à 20h

Invitation
La section de Nantes et du pays nantais de la Ligue des droits de l’Homme vous invite à assister à la projection du film « Libre » de Michel Toesca
et à participer au débat sur le délit de solidarité qui s’en suivra, le jeudi 22 novembre à 20h.

Ce Ciné-débat est organisé par le cinéma Beaulieu, à Bouguenais, avec la LdH et SOS Méditerranée,
dans le cadre du Festival des solidarités, coordonné par la MCM (Maison des citoyens du monde).
Débat en présence d’un marin sauveteur de l’Aquarius.

——————————————————————————————-
Ciné-débat autour du documentaire « Libre » Jeudi 22 novembre 2018 de 20h à 22h30

Cinéma Le Beaulieu
26 rue de Beaulieu à Bouguenais

La Roya, vallée du Sud de la France, frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive des oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide de leur offrir refuge et de les aider. Mais en agissant ainsi, il est considéré comme hors-la-loi…

Débat en présence d’un marin sauveteur de l’Aquarius.

Contact : infos@cinemalebeaulieu.com

Tickets en vente sur place :

  • Tarif normal : 6 €
  • Tarif réduit : 5 €

Projection organisée par Cinéma le Beaulieu, SOS Méditerranée et la Ligue des droits de l’Homme

Plus d’infos au lien suivant

Poster un commentaire

En grève et dans la rue le 12 novembre 2018

La section académique
aux

adhérent.e.s de l’académie
Soyons nombreuses et nombreux en grève dans la rue lundi 12 novembre !

Pour la défense de nos statuts, conditions de travail, face aux attaques contre la Fonction Publique et le Service Public d’Education !

Voir notre article en ligne.

Les manifestations dans l’académie :

Nantes
Préfecture
10h St Nazaire place de l’Amérique Latine 10h Angers place du Ralliement
10h30  Laval devant la DSDEN (ex IA)
10h30 Le Mans Palais des Congrès 10h30
 La Roche sur Yon place Napoleon  10h
SNES-FSU
Section académique de Nantes

15, rue Dobrée
44100 Nantes
02-40-73-52-38
site : www.nantes.snes.edu
Ce message est envoyé aux adhérents (à jour et non à jour) du SNES ayant fourni leur adresse électronique.
Cette adresse ainsi que les données personnelles communiquées au SNES sont accessibles et modifiables en ligne avec le numéro d’adhérent et le mot de passe qui figurent sur la carte syndicale.

Poster un commentaire

[LDH] Soirée 120 ans LDH +70 DUDH – samedi 8 décembre – 18h30 Pannonica + 20h30 Salle Paul Fort – Les porteurs d’espoir

120 ans de la Ligue des Droits de l’Homme !

70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme !

Deux bonnes raisons de nous rejoindre le samedi 8 décembre pour fêter cela dignement !

Dès 18h30, au Pannonica Nantes, nous lancerons la soirée avec Gilles Manceron, historien, membre du Comité central de la LDH et partagerons un apéro musical accompagné de deux artistes nantais, Guillaume Hazebrouck et Chloé Cailleton, qui nous feront ré-entendre des chansons engagées.

A 20h30, à la Salle Paul Fort, le spectacle théâtral et musical « Les porteurs d’espoir » mettra en lumière les combats de la Ligue d’hier à aujourd’hui, en mêlant gravité et humour. Des ligueuses et ligueurs, des comédiennes et comédiens du Théâtre d’Ici Ou d’Ailleurs, Bernard Bretonnière et Anne-Gaël Gauducheau y métisseront leurs talents.

Réservez cette date dans votre agenda !

L’entrée est gratuite, la convivialité, l’espoir et la solidarité seront au rendez-vous… Nous vous attendons.

Pour suivre l’actualité sur l’événement : http://www.ldh-nantes.org/ et pour le partager sur les réseaux sociaux : https://urlz.fr/88wi

Poster un commentaire

[LDH] Invitation Théâtre forum – 7 novembre – Cosmopolis

Invitation
Soirée Théâtre Forum : Migrations, fantasmes ou réalités – regards croisés
Le mercredi 7 novembre à 19h15 à Cosmopolis
Un approche vivante des questions qui font débat, une aventure collective : des saynètes crées à partir de situations concrètes par des participants sont jouées devant les spectateurs.
Chaque spectateur-participant peut venir prendre un des rôles sociaux en jeu pour expérimenter une autre manière de faire, d’aborder le conflit. Ainsi des alternatives sont concrètement proposées  et leurs conséquences mises en débat. 
L’enjeu n’est pas de chercher LA solution mais de se donner les moyens de nous rencontrer, de confronter nos opinions et de négocier les changements possibles.Cette soirée est proposée par la Section de Nantes et du pays nantais de la LdH et par le MRAP dans le cadre du Festival des Solidarités, organisé par la Maison des Citoyens du Monde.
Le programme :  http://www.mcm44.org/spip.php?article2330

Poster un commentaire

[Rézo Citoyen de Loire Atlantique] Expulsion square Vertais, communiqué d’Ensemble!

Répondre à l’urgence humanitaire

Une nouvelle fois ce matin à Nantes, à la demande de la Ville, la police démantèle le petit campement de migrants pauvrement installé square Vertais sans que ne soit proposée la moindre solution d’hébergement pour ces personnes.

Ensemble ! déplore et condamne cette expulsion qui ne peut qu’accentuer la précarité de centaines de réfugiés non pris en charge par l’Etat comme la Loi fait pourtant obligation.

Considérant qu’un effort a été fait par la Ville, ce qui est positif, la maire de Nantes a décidé à la fois de s’opposer à l’installation de tout nouveau campement de migrants sur la commune et à tout nouvel accueil des réfugiés aujourd’hui à la rue. Au risque assumé de mettre entre parenthèse la vie de ces hommes et de ces femmes qui ont fuit la répression et la misère.

A la veille d’un week-end annoncé hivernal, suivi d’une semaine (enfin) pluvieuse, l’humanité et la solidarité doivent prévaloir.

Ensemble ! appelle les majorités municipales et départementale de Nantes, des communes de la Métropole et du département à surseoir à l’irresponsabilité criminelle de la politique gouvernementale en ouvrant sans délai des hébergements d’urgence permettant de mettre en sécurité les personnes expulsées ce matin ou celles toujours à la rue dans l’agglomération nantaise. A répondre à l’urgence humanitaire.

Nantes le 26 octobre 2018

Ensemble, mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire

www.ensemble44-fdg.org et ensemble44@orange.fr

Garanti sans virus. www.avast.com

Poster un commentaire

Pressions et mise au pas des enseignants en Loire Atlantique

 » Une dizaine de collègues enseignant en CP et/ou CE1, nous a alerté concernant une visite de leur IEN pour faire le point sur leur méthode et outils en français et mathématiques… L’objectif serait d’aider l’enseignant·e à avoir un regard critique et analytique sur sa pratique. Néanmoins, l’IEN-A explique que les IEN pourront être amené·es à faire comprendre aux collègues qu’il y a des méthodes de lecture qui ne sont pas assez efficaces…et qu’in fine un.e enseignant.e qui ne se montrerait pas assez efficace pourrait être amené.e à changer de niveau de classe ». Le Snuipp 44 publie un compte rendu d’audience auprès de l’Inspecteur d’académie de Loire Atlantique qui met en évidence le changement « en marche » dans le département. On notera aussi la mention sur les maitres +, un dispositif qui  » n’était pas satisfaisant »…

Sur le site Snuipp 44

Poster un commentaire

Grève le 9 octobre

    LE 9 OCTOBRE MOBILISONS NOUS !

POUR :
   – le maintien d’un régime d’assurance chômage sans étatisation et permettant l’augmentation des allocations (droits nouveaux) ;
    – le maintien de tous les régimes de retraite existants, contre un régime universel par points dont l’objectif est d’abaisser les pensions de 15% en moyenne ;
    – l’augmentation générale des salaires, des pensions et minimas sociaux.



RDV :
    A NANTES – 10H30 – Devant le CHU
    A SAINT NAZAIRE – 10 h – Place de l’Amérique Latine
    A CHATEAUBRIAND – 10 h 30 – Mairie
    A ANCENIS – 10 h – Station ESSO



    ET AG éducation – 14h00 – Gare de l’Etat – NANTES


Lien vers le communiqué des UD CGT, FSU, Solidaires et UNEF de Loire-Atlantique :

http://www.fsu44.org/spip.php?article1095

Et affiche en PJ pour le tableau syndical..



Syndicalement vôtre,

SNES-FSU
Section Départementale de Loire Atlantique
8 place de la gare de L’Etat
case postale 8
44276 Nantes cedex 2
02.40.35.96.71
pour échanger entre adhérents du 44 : https://www.facebook.com/groups/128586234141781/

La force du SNES repose sur ses adhérents. Pour vous syndiquer ou vous re-syndiquer, c’est ici:
http://www.nantes.snes.edu/index.php/adhesion

Poster un commentaire