JM Blanquer, sa lettre et la circulaire de rentrée

 » L’école primaire sera ma priorité absolue jusqu’à la fin du quinquennat. Elle se traduira par un budget accru et par une action pédagogique que je souhaite toujours plus efficace. » C’est devenu une habitude : à la veille de chaque grande manifestation, le ministre de l’Education nationale écrit aux enseignants. Le 6 mai, JM Blanquer  écrit aux professeurs des écoles, les plus mobilisés, pour les convaincre de ses efforts pour l’école primaire et annoncer une circulaire de rentrée. Deux points qui méritent analyse…

Un effort budgétaire vraiment ?

« Cette priorité (au primaire) s’accompagne d’un effort budgétaire considérable avec, dans un contexte de baisse démographique, la création de 2 300 postes supplémentaires à la rentrée 2019 », écrit JM Blanquer. Il y a bien création de ces postes à la rentrée mais ils sont compensés par la suppression de 2600 postes dans le second degré. Autrement dit il n’y a pas d’effort budgétaire. Par comparaison il y avait eu 4211 postes créés dans le premier degré en 2017, puis 3680 à la rentrée 2018. La suppression de 1000 postes aux concours 2019 ne laisse rien augurer de bon pour 2020.

Des guides orange pour redresser la maternelle

Mais la partie la plus importante de la lettre ministérielle est sa conclusion.  » Il y aura une circulaire de rentrée cette année exclusivement dédiée à l’école primaire. Vous aurez là l’exposé concret de tous les leviers et de toutes les perspectives à l’appui de votre mission. Avant la fin de cette année, pour vous aider dans votre travail, plusieurs documents seront mis à votre disposition ».  Et le ministre cite « un guide sur l’acquisition du langage à l’école maternelle, de recommandations sur le lexique et l’éveil linguistique, et, enfin, un document sur l’apprentissage de la grammaire à l’école élémentaire ».

Le Café pédagogique a publié en exclusivité cette circulaire de rentrée le 16 avril. Ce que ne dit pas la lettre ministérielle ce sont les pressions très fortes qui vont accompagner les nouveaux guides orange particulièrement en maternelle.  » Les nouveaux guides annoncés devront  » faire l’objet de présentations et d’explicitations en direction des enseignants et des directeurs… Enfin, les autorités académiques conduiront différentes missions d’observation à tous les échelons-clés de l’école primaire afin de prendre la mesure des évolutions dans un dialogue professionnel régulier avec les équipes », annonce la circulaire.

La circulaire impose expressément de rendre « lisible dans les emplois du temps  » (c’est l’école de la confiance !) les orientations de la circulaire. Et elle va rendre obligatoire des formations communes avec les Atsems :  » Afin de renforcer leur place (celle des atsems) aux côtés des enseignants, l’organisation de formations locales conjointes sera encouragée dans tous les départements et académies ».

Plus qu’accompagner les enseignants, la circulaire de rentrée met en place une gestion bureaucratique des enseignants et tente de les formater pédagogiquement.

La lettre

La circulaire de rentrée

  1. Poster un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :