Ocde : Les salaires enseignants restent en dessous de la moyenne

Les enseignants français toujours dans les plus mal payés des pays développés ? Regards sur l’éducation, une publication annuelle de l’OCDE, confirme mais nuance ce portrait dans sa nouvelle édition publiée le 11 septembre. S le salaire statutaire des enseignants français reste nettement inférieur à celui de leurs collègues étrangers, le salaire effectif est légèrement meilleur dans le secondaire du fait des primes que certains enseignants touchent. Rappelons qu’elles peuvent représenter autant que le salaire statutaire en CPGE par exemple…

Des salaires français inférieurs à la moyenne de l’OCDE…

Comment comparer les niveaux de salaire entre la quarantaine de pays et de systèmes éducatifs recensés par l’OCDE ? Dans Regards sur l’éducation, L’organisation internationale calcule les salaires statutaire et effectif en tenant compte de la parité de pouvoir d’achat, c’est à dire des écarts entre les monnaies nationales et le dollar.

Ainsi, en moyenne, dans l’OCDE le salaire annuel d’un professeur des écoles s’établit à 32 258 $ en début de carrière et 41 884 au bout de 15 ans de service contre 29 516 et 35963 en France. L’écart est donc significatif et défavorable. Il reste négatif au collège : 33 948 en début de carrière contre 31 003 et 46 780 au bout de 15 ans contre 37450. Au lycée l’écart perdure : 34 943 contre 31 003 en début de carrière et 48697 contre 37 450 au bout de 15 ans.

En fait 19 pays sur 37 ont un salaire des enseignants plus élevé que celui versé en France. Ainsi pour un enseignant de collège en début de carrière, le salaire va de 79 551 $ au Luxembourg à 14 267 en république slovaque en passant par 63 555 en Allemagne, 39 707 aux Etats Unis et 30 739 en Italie. En Angleterre les salaires enseignants ont fortement chuté : ils sont à 28 011 au collège en début de carrière.

Mais relevés par les primes dans le second degré

Si l’on regarde le salaire effectif, incluant les primes, on dresse un tableau qui résulte des inégalités entre enseignants. La situation des professeurs des écoles ne s’améliore pas : 37 968 en moyenne contre 41 244 dans l’OCDE. C’est normal il n’y a pas de possibilité de faire des heures supplémentaires dans le premier degré. Au collège et au lycée, les enseignants français sont un peu au dessus de la moyenne OCDE, du moins ceux qui ont des heures supplémentaires : 44 294 au collège contre 43 546 et 49 883 au lycée contre 46 713.

Et si on parlait considération des enseignants ?

Plus compliqué, l’OCDE calcule aussi le coût salarial moyen des enseignants. Celui ci varie selon le niveau des salaires mais aussi selon la durée de l’enseignement et bien sur la taille des classes. On a alors une image de la vraie considération d’une société pour ses enseignants.

Evidemment la France se trouve dans le spays de l’OCDE avec le coût salarial le plus faible. Ainsi un enseignants coute en moyenne par élève 2936 $ dans l’OCDE contre 1827 en France dans le premier degré. Au collège c’est 3604 et 2615 et au lycée 3723 contre 2999. Plusieurs facteurs expliquent cet écart. Non seulement les enseignants français sont moins bien payés mais le temps d’instruction est généralement plus long en France (comprenez : on les fait travailler davantage) et surtout les classes plus chargées.

En effet en France on compte davantage d’heures de cours : 8100 heures pour l’école obligatoire contre 7500 dans l’OCDE et même 7250 pour l’UE. C’est surtout à l’école élémentaire que l’écart est fort : 864 heures ne France contre 793 dans l’OCDE.

Parlons en de la taille des classes. Au primaire en France c’est 23 en moyenne contre 21 dans l’OCDE et au collège 25 contre 23. Cette taille des classes a augmenté en France depuis 2005 ce qui n’est pas le cas de tous les pays… L’OCDE souligne le cas de l’enseignement professionnel où le taux d’encadrement est meilleur en France que dans les autres pays de l’OCDE. Mais c’est aussi en France que l’enseignement professionnel a une recrutement aussi populaire et des élèves aussi souvent fâchés avec l’école…

Des salaires des personnels de direction au dessus de la moyenne OCDE

L’OCDE s’est intéressée aussi au salaire des chefs d’établissement. Les personnels de direction français sont un peu mieux payés que la moyenne OCDE et en cela ils diffèrent des enseignants : 68 517 en moyenne en salaire effectif  dans le 2d degré contre 64 423 eu collège et 68 932 au lycée dans l’OCDE.

Les salaires des personnels de direction français sont nettement supérieurs au salaire qu’ils pourraient obtenir dans le secteur privé (hors éducation) compte tenu de leur niveau de diplôme. L’OCDE avance une moyenne de 1.37 fois le salaire moyen du privé. Il e va différemment pour les enseignants pour qui le salaire est toujours inférieur à celui du privé.

Le cas particulier des directeurs d’école

L’OCDE relève le cas des directeurs d’école. Ceux ci ont un salaire nettement inférieur à celui d’un principal de collège (celui ci gagne 70% de plus). Un directeur d’école français gagne 7% de plus qu’un professeur quand c’est 41% en moyenne dans l’OCDE. Mais cette comparaison n’a pas grand sens. On sait que les directeurs d’école en FRance sont des professeurs des écoles en charge de direction. Ils sont payés sur les mêmes grilles que leurs adjoints (les autres professeurs des écoles). Dans les autres pays c’est un corps de managers à part, souvent sans rapport avec l’enseignement, qui a en charge des structures beaucoup plus importantes. On sait qu’importer ce système ou confier les directions aux principaux des collèges sont des idées avancées par exemple dans un récent rapport parlementaire. Cela s’accompagnerait bien entendu par une énorme direction des postes de directeurs et leur distribution à des managers patentés. Le modèle français , qui n’est pas hiérarchique, a l’avantage de la proximité et de ne pas confondre autorité et grade hiérarchique. C’est cela aussi qui fait tourner les écoles dans la vraie vie.

Une évolution à l’opposé de l’OCDE

Dernière particularité française : depuis 2005 les salaires des enseignants ont augmenté en moyenne de 8% au primaire, 7% en collège et 5% en lycée. La France fait partie, avec la Grèce, l’Angleterre, l’Espagne, le Japon et le Danemark, des exceptions. Chez nous le salaire a diminué. Et ça continue.

  1. Poster un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :