Bac : le Snes sceptique sur la politique ministérielle

 » Quoi qu’en dise le ministre, le bac comme premier grade universitaire risque d’être mis en cause s’il ne garantissait plus la possibilité de s’inscrire dans le Supérieur », écrit le Snes dans une tribune publiée le 13 juin. « Faire du contrôle continu la norme d’évaluation viderait le bac de sa dimension nationale et l’affaiblirait bien davantage. Comme le rappelait le CNESCO dans son rapport de juin 2016, des épreuves terminales, nationales et anonymes garantissent une forme de justice sociale car l’évaluation est ainsi déconnectée de la supposée qualité de l’établissement d’origine des candidats. »

 

Sur le site du Snes

Faut-il simplifier le bac ?

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :