Blanquer, un ministre sous influence de l’Institut Montaigne

Les MacronLeaks parlent. Libération a entrepris le dépouillement de ces notes internes piratées sur le serveur d’En Marche. Elles apportent des révélation sur la constitution du groupe de travail Education du candidat et le choix de Jean-Michel Blanquer comme ministre. L’enquête de Libération confirme ce qu’on savait déjà. D’un coté, les liens étroits entre Macron et Laurent Bigorgne, le directeur de l’Institut Montaigne, un think tank libéral. De l’autre ceux entre JM Blanquer et cet institut.

Mais les MacronLeaks vont au delà en dévoilant des éléments de la façon de penser ce de groupe qui est maintenant installé rue Grenelle. Come cet échange entre L Bigorgne et le groupe :  » Il faut pouvoir discuter avec le Snes et le SNUIPP, l’Unsa et la CFDT… sans en attendre beaucoup. C’est un milieu où les archéos pèsent beaucoup et ils ne veulent aucun vrai changement ». Avant de rassurer son interlocuteur : « On a déjà pas mal de relais dans l’administration centrale ».

Jean-Michel Blanquer a d’ailleurs nommé comme conseillère spéciale, c’ets à dire principale conseillère, Fanny Anor qui vient directement de l’Institut Montaigne.

L’article de Libération

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :