JM Blanquer évoque un potentiel retour du redoublement

Après le « pédagogisme » mis à mort dans Le Point le 25 mai, le nouveau ministre de l’éducation nationale a encore durci un peu ses propos. Sur RTL le 30 mai il a annoncé que le dispositif « devoirs faits » sera imposé dans tous les collèges et qu’il pourrait s’étendre aux écoles. Il s’est prononcé pour l’interdiction du téléphone portable dans tout le système éducatif. Mais il a surtout pris position pour le redoublement qui est « parfois une solution ». Pour le ministre l’avenir du décret de 2014, qui a quasi abrogé le redoublement, « fait partie des choses sur la table ». C’est un nouveau pan de la politique du dernier quinquennat qui est attaqué.

Le redoublement, « une solution »

« Parfois le redoublement est la solution. Le moins souvent possible », a déclaré le 30 mai sur RTL, le ministre de l’éducation nationale. « On verra de façon pragmatique ajoute-il. »Le problème c’est que des élèves accumulent du retard ». Interrogé sur l’abrogation du décret de novembre 2014 qui a fortement réduit le redoublement, le ministre ajoute : « ça fait partie des choses sur la table ».

Le redoublement était massivement utilisé en France avant 2014. Le décret de 2014 l’a rendu exceptionnel. Le texte a eu un effet immédiat dans les établissements. La suppression du redoublement a été une des décisions les plus importantes prises durant le quinquennat Hollande. Ce pan là aussi des réformes Hollande est maintenant  remis en question par le nouveau ministre.

Devoirs faits à l’école et au collège

Jean-Michel Blanquer est revenu aussi sur le dispositif « devoirs faits » annoncé dans Le Point le 25 mai.  Il a rappelé que cela concerne le collège mais « dans le futur pourrait s’étendre au primaire ». « Il y aura obligation partout de proposer » le dispositif, a-t-il précisé.

Le ministre a aussi indiqué qui ferait cet accompagnement. Ce pourra être des enseignants payés en heures supplémentaires, des assistants d’éducation ou des bénévoles d’associations. Evidemment ces 3 solutions n’ont pas le même coût. Elles n’ont pas non plus la même efficacité.

Le téléphone portable interdit

Tout en rappelant sa volonté de donner plus d’autonomie aux collèges, le ministre a aussi indiqué que « le latin sera restauré dès la rentrée au maximum » et qu’il ferait le maximum pour le rétablissement des bilangues. Le ministre a contesté l’idée que donner davantage d’autonomie aux établissements puisse générer davantage d’inégalités.

Interrogé sur l’interdiction du téléphone portable dans les établissements scolaires, un point au programme d’E Macron, JM Blanquer a donné raison au président. « Il faut le faire de façn pragmatique pour tous les élèves ».

L’analyse de N. Mons

C’est à Nathalie Mons que RTL a demandé u avis sur l’annonce ministérielle sur le redoublement. La présidente du Cnesco a organisé en2015 une conférence de consensus sur ce sujet. « La recherche montre que le redoublement pour les élèves en difficulté scolaire n’a pas d’effet positif » , a-t-elle rappelé. « Il faut réfléchir de façon posée », ajoute-elle. « On ne peut pas systématiquement à chaque quinquennat  entamer des politiques différentes ». Elle a rappelé les préconisations du Cnesco pour remédier aux difficultés des élèves sans recourir au redoublement comme les cours d’été ou une pédagogie plus différenciée.

Sur RTL

La réponse de N Mons

Sur les « devoirs faits »

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :