Présidentielle : comme une menace sur l’Ecole….

Peut-on être enseignant et au FN ? L’élection présidentielle qu’est ce que ça change pour l’Ecole ? Jamais une élection a vu s’affronter des projets aussi opposés pour l’avenir du pays. Et cette opposition concerne bien évidemment aussi l’Ecole avec des visions de l’enfant et de l’éducation totalement opposées. Alors que les simulations de vote montrent que le résultat pourrait être très serré, quelques raisons pour aller voter le 7 mai…

La résistance du monde enseignant aux idées FN

Peut-on être d’extrême droite et enseignant ? Pendant longtemps on ne s’est pas posé la question. Maintenant on sait que c’est possible car il y a des enseignants d’extrême droite. Certes le milieu enseignant est particulièrement résistant face à l’extrêmisme de droite. En 2015 aux départementales le FN avait présenté 150 candidats enseignants. Selon un sondage, 5% des enseignants auraient voté pour le FN au 1er tour de la présidentielle 2017. Un taux qui est très inférieur au résultat global de la candidate et surtout qui n’a pas augmenté depuis 2012. Apparemment les idées FN n’adhèrent pas au corps enseignant. Ca glisse.

Cela tient à l’incompatibilité des valeurs portées par le corps enseignant avec celles du FN. Les enseignants croient en l’éducabilité de tous. Ils croient en l’égalité et la fraternité et les mettent en pratique à leur niveau au quotidien. Ce sont les premiers combattants contre le racisme et les préjugés. Ce sont aussi les héros quotidiens de la solidarité et de la justice. Sur tous ces points il s’opposent aux idées d’extrême droite.

Enseignant et extrême droite sont-ils compatibles ?

Les enseignants qui se réclament du FN disent faire attention à bien distinguer leur conviction politique et leur enseignement. Mais il suffit de les écouter pour que l’intolérable apparaisse. Ainsi , dans un reportage de L’Express publié en 2015 sur les candidats FN enseignants aux départementales, Libie Cousteau raconte comment un professeur des écoles candidat FN, valide les propos de Le Pen sur « le détail » de l’extermination des juifs. A La Baule, un autre candidat FN, juge qu’il y a trop d’Islam. A Créteil, une candidate dénonce l’immigration clandestine.

Comment un professeur peut-il s’adresser à un élève immigré qu’il souhaite voir expulsé ? Comment un enseignant accueille- t-il un enfant musulman qu’il juge en surnombre ? Comment confier un enfant  juif à un enseignant qui juge que la Shoah relève du détail ?

Un programme destructeur pour l’Ecole

Il faut bien aussi évoquer le programme éducation du Front national. Il reste très flou dans son application concrète. Visiblement le FN n’a pas préparé la gestion du ministère de l’éducation nationale comme nous l’avons montré dans un article. Ce programme tel qu’on le connait serait désastreux. Le FN promet le tri précoce des enfants avec l’envoi en apprentissage  dès 14 ans des enfants faibles c’ets à dire des familles populaires. Pour restaurer l’autorité des maitres il prévoit d’éloigner les élèves en les envoyant dans des internats qui deviendraient rapidement des centres de relégation. Il prétend aussi imposer ses idées dans les programmes , avec un nouvel enseignement « civique » et dans les méthodes, comme la méthode syllabique  qui deviendrait obligatoire au primaire.

Autour de l’Ecole, les collectivités territoriales gérées par le FN font la guerre à l’Ecole. A Béziers, des enseignants ont été insultés par le maire. Une tentative de fichage des écoliers musulmans a finalement été écartée. A Beaucaire le maire les a dénoncé dans un écrit distribué en ville. Au Pontet le maire a mis fin à la gratuité de la cantine pour les familles pauvres.

Dans toutes ces communes, les enseignants évoquent une atmosphère pesante. Leurs élèves entendent des propos haineux. Ils passent devant des affichages qui agressent une partie des familles et des camarades. Tout cela rejaillit sur l’ambiance des établissements.

Le score que fera Le Pen aura un impact dans nos écoles. Selon son importance cela libérera plus ou moins largement les pulsions et les paroles chez des collègues comme chez des élèves et des parents. Pour cette raison là aussi il faut aller voter le 7 mai.

A Béziers les profs et le FN

L’Express

Le programme de Macron

Le programme de Le Pen

Simulation du report des voix

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :