Capacités : les stéréotypes se fabriquent à 6 ans

Comment les filles en arrivent-elles à se sentir moins brillantes que les garçons ? Trois universitaires américains, Lin Bian, Sarah-Jane Leslie et Andrei Cimpian (universités de Princeton, New York et Illinois) ont étudié la perception de leurs capacités dans deux groupes d’enfants issus des classes moyennes âgés de 5 à 7 ans. Leur conclusion c’est d’abord que celle-ci n’est pas corrélée aux résultats scolaires. Le second c’est que les filles construisent une image négative de leurs capacités à partir de 6 ans. Si ce n’est pas au CP que se fait la différence c’est pendant cette année là que les filles commencent à se dire moins brillantes que les garçons.

 

Dans Science Mag

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :