Comment évolue le vote enseignant ?

« Quel que soit le candidat socialiste en 2017, il obtiendrait auprès des professeurs des écoles environ la moitié de ce qu’avait recueilli François Hollande en 2012. Cela débouche sur une radicalisation à gauche avec Jean-Luc Mélenchon qui double son score de 2012 (20 % contre 11 % en 2012). Mais cette radicalisation joue aussi à droite avec la progression des intentions de vote pour Marine Le Pen qui passent de 4 % à 8 %. Enfin, il y a un fort appel d’air au centre, avec François Bayrou à 13 % et Emmanuel Macron à 14 % », explique Luc Rouban (Cevipof) dans Fenêtres sur cours, le magazine du Snuipp.

Quels facteurs expliquent ces évolutions ?  » Le premier est la déception à l’égard du quinquennat de François Hollande qui n’a pas dégagé de philosophie forte du service public et dont certaines  réformes, comme celle des collèges, ont braqué une partie du corps enseignant. L’autre facteur, c’est la très forte demande d’autorité qui s’investit autant vers la gauche contestataire, pour placer le service public au centre des besoins sociaux, que vers le FN ».

Dans Fenêtres sur cours

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :