Primaire : le privé progresse

Avec 13 646 élèves en plus à cette rentrée, l’enseignement privé fait une progression inattendue à la rentrée 2016. C’est un des enseignements d’une nouvelle étude de la Depp qui retient également deux faits : la scolarisation des moins de deux ans repart timidement à la hausse. Par contre les taux de redoublement s’effondrent aux années charnières du CP et du CM2.

Poussée du privé dans un contexte de stabilisation des effectifs

C’est une hausse de 1.5% de ses effectifs élèves à la rentrée qu’annonce l’étude de la Depp, division des études du ministère de l’éducation nationale, sur les chiffres de la rentrée 2016. Cette hausse est partagée entre la maternelle (+1.3%) et l’élémentaire (+1.6%). A noter que la hausse du privé est particulièrement forte à l’entrée en maternelle.

Elle se produit dans un contexte de stabilisation des flux d’élèves : -0.9% en maternelle et +0.6% en élémentaire. Ces moyennes cachent des variations régionales : les académies de Créteil, Versailles et Aix Marseille connaissent une hausse supérieure à 0.5% alors que les effectifs diminuent dans 21 académies.

La scolarisation des moins de deux ans , un enjeu de la guerre privé public ?

La Depp souligne la progression du taux de scolarisation à 2 ans. 3000 enfants supplémentaires sont entrés en toute petite section à la rentrée 2016 soit 0.4% de plus. Cela porte le taux de scolarisation à 11.9%. Mais au final cette hausse annule simplement le recul de la rentrée 2015. La baisse des effectifs en maternelle (24 000 enfants en moins) ouvre pourtant la voie à une montée du taux des scolarisation des moins de 3 ans…

Il est vrai que ce taux progresse davantage dans l’éducation prioritaire : +1.5%. Un enfant sur cinq y est maintenant scolarisé avant 3 ans (21%). Mais les données de la Depp montre que ce sont encore les académies les plus populaires qui ont les plus faibles taux : Créteil et Versailles sont en queue de peloton. Dans les premiers rôles on trouve les académies où la concurrence avec le privé est forte : Rennes, Nantes, Lyon, Lille…

La chute des taux de redoublement

Une dernière évolution se détache clairement : le recul des taux de redoublement. Globalement entre 2015 et 2016, le taux de redoublement a été divisé par deux dans chaque année de l’école élémentaire. En recul est particulièrement fort au CP où il passe de 2.2 à 1.3% et en Cm2 (de 0.7 à 0.3%). L’application du décret rendant « exceptionnel » le redoublement est plus rapide à l’école primaire qu’au collège.

Etude Depp sur les effectifs élèves rentrée 2016

Rentrée 2015

Décret redoublement

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :