La lettre d’Attac – Économie, démocratie, libertés… De vrais débats en vue des élections

Économie, démocratie, libertés… De vrais débats en vue des élections Lettre d’information — 20 septembre 2016

Le 15 septembre, la ville de Belfort a connu une mobilisation exceptionnelle pour soutenir les salarié·e·s d’Alstom dont l’usine est menacée de fermeture. 450 emplois sont concernés et trois fois plus d’emplois indirects. François Hollande, presque futur candidat, a réagi rapidement en indiquant « qu’il fallait se mobiliser pour défendre notre industrie » ! Emmanuel Macron, son enfin ex-ministre, avait pourtant affirmé, en mai dernier qu’il n’y avait aucune menace sur le site. L’État dispose de 20 % des droits de vote et prétend pourtant ne rien savoir de ce que tramait la direction, alors que les indicateurs étaient déjà dans le rouge : faiblesse des commandes publiques, gestion financière qui favorise les actionnaires au détriment de l’investissement, de la recherche et de l’innovation et l’État qui a toujours soutenu ce groupe sans aucune contrepartie.

Les questions posées par ce dossier vont au-delà d’Alstom : quelles politiques publiques en matière de transports ? Quelle implication de l’État pour les secteurs clés utiles à la population ? Quel contrôle sur les investissements publics ? Quelle reconversion liée aux enjeux écologiques et quid du développement du ferroutage ? Tout cela supposerait de mettre un coup d’arrêt aux politiques libérales en œuvre depuis des décennies. Un vrai débat de société pour les échéances électorales à venir !

Actualité

15 octobre : Journée d’actions stop Tafta/Ceta !

lundi 19 septembre 2016, par Attac France

Il y a un peu plus de trois ans (juillet 2013) se déroulait le premier round de négociation du TAFTA. Alors que les lobbys d’affaire, la Commission et les gouvernements des états membres comptaient bien progresser, comme pour CETA, dans l’opacité organisée, la mobilisation citoyenne à travers l’UE et aux États-Unis leur a depuis sérieusement compliqué les choses. Aujourd’hui, TAFTA est enlisé grâce à cette mobilisation citoyenne et à cause du refus actuel des États Unis d’ouvrir leurs marchés publics aux entreprises de droit européen.

lire en ligne

Calais : la droite à la manœuvre et le fantôme de Sangatte

lundi 19 septembre 2016, par Philippe Wannesson

Le gouvernement s’oppose à toute renégociation des accords franco-britanniques et prépare la destruction du bidonville et le déplacement forcé d’environs 10 000 personnes. Il prépare aussi à n’en pas douter un déploiement policier d’envergure pour entraver le retour des personnes déplacées qui ne souhaiteront pas rester en France et repartiront vers Calais, basé sur des contrôles au faciès et des arrestations dans les gares et les trains, et un harcèlement aggravé à Calais. Avec peut-être des expulsions collectives vers des pays comme le Soudan, comme vient de le faire l’Italie, et comme le permettent plus facilement les outils que l’Union européenne est en train de mettre en place (accords de réadmission, laissez-passer européens).

lire en ligne

Bientôt une ZAD entre Lyon et Saint-Etienne contre l’autoroute A45 ?

mardi 20 septembre 2016, par Maxime Combes

Les zadistes vont-ils débarquer contre l’A45 ? Telle est l’inquiétude exprimée par de nombreux médias et commentateurs au lendemain de la mobilisation réussie contre la construction d’une deuxième autoroute, parallèle à la première, entre les deux métropoles de la région. Non-sens économique et climatique, ce projet d’autoroute détruirait des terres agricoles indispensables sans résoudre les problèmes de mobilité dans la région : de quoi susciter une forte mobilisation citoyenne dans les mois à venir.

lire en ligne

Un pamphlet violent et caricatural contre les économistes critiques

lundi 19 septembre 2016, par André Orléan

Deux économistes, Pierre Cahuc et André Zylberberg, viennent de publier un pamphlet d’une rare violence contre les économistes « critiques ». En témoigne le titre de leur ouvrage : Le négationnisme économique et comment s’en débarrasser. La thèse défendue par C&Z est que l’économie est une science exacte, dite « science expérimentale », dont la méthode serait aussi rigoureuse que celle de la médecine ou de la physique. En pratiquant « l’expérimentation » pour tester des remèdes sur des groupes témoins, la science économique obtiendrait des résultats aussi sûrs et incontestables que ceux de la médecine. Tous les économistes qui s’opposent à cette méthode et à ses résultats seraient des « négationnistes », au même titre que celles et ceux qui contestent l’existence des chambres à gaz, ou du réchauffement climatique. Accusation outrancière qui assimile la critique de la pensée économique dominante avec une action délictueuse.

lire en ligne

Campagnes

Renversons le vieux monde !

jeudi 15 septembre 2016, par Attac France

Comme une ambiance de fin de règne, en cette rentrée sociale. On croyait le gouvernement « socialiste » au fond du gouffre : on réalise qu’il est encore capable de s’enfoncer. La mobilisation contre la loi Travail et Nuit debout avaient permis de percer le mur médiatique, et de parler de sujets qui nous touchent toutes et tous au quotidien : des conditions de travail aliénantes, la précarité grandissante, en particulier chez les jeunes, l’absence de perspectives d’avenir, les violences policières…

lire en ligne

Procès Cahuzac : « Juger un homme ne suffit pas, c’est le procès de l’évasion fiscale qu’il faut faire »

mardi 20 septembre 2016, par Fréderic Lemaire

Mercredi 14 septembre, le Parquet national financier a requis la condamnation de Jérôme Cahuzac à trois ans de prison ferme, ainsi qu’une peine d’inéligibilité de cinq ans. Le sort de l’ancien ministre du budget de François Hollande sera fixé le 8 décembre. Quelle que soit son issue, le « feuilleton » Cahuzac aura été un véritable révélateur du climat d’impunité qui règne dans les cercles du pouvoir.

lire en ligne

Le 24 septembre 2016, rejoignez la Journée de la Transition !

vendredi 16 septembre 2016, par Attac France

Cette année encore, Attac participe à la Journée de la Transition. Une journée ou plutôt des Journées, réparties sur tout le territoire et regroupant des mouvements citoyens engagés dans la transition écologique et sociale de notre société.

lire en ligne

Lire

Climat : Nicolas Sarkozy, dangereux marchand de doute

En confirmant son virage climato-sceptique sur France 2 jeudi soir dans « l’Emission politique », l’ex-président vient de saper des dizaines d’années de pédagogie et d’information menées par les scientifiques et les ONG.

Devant un parterre de chefs d’entreprise, Nicolas Sarkozy a nié l’origine humaine du réchauffement climatique, considérant qu’il fallait « être arrogant comme l’homme pour penser que c’est nous qui changions le climat ». Un virage climato-sceptique confirmé sur France 2 jeudi soir dans « l’Emission politique ». N’en déplaise à l’ancien chef de l’État, les systèmes d’observation du climat, déployés aux quatre coins de la planète, ne sont pourtant pas « arrogants ». Avec constance, les satellites, les systèmes de mesure au sol, sur mer, en avion ou en ballon, enregistrent les données essentielles qui permettent de décrire l’évolution du climat. Le constat est clair. Les mesures sont fiables. Indiscutables. « Sans équivoque » et « sans précédent », selon les termes du GIEC, le réchauffement climatique est d’origine anthropique.

lire en ligne

Pétition : le secteur aéronautique doit réduire ses émissions, pas les compenser !

mardi 20 septembre 2016, par Attac France

L’aviation est un des deux seuls secteurs au monde sans objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Il est même prévu que ses émissions augmentent de 300 % à 700 % d’ici à 2050 si rien n’est fait. Du 27 septembre au 7 octobre, à Montréal, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a l’intention de repousser à 2027 tout véritable engagement, tout en introduisant de la compensation carbone. Avec de nombreuses autres organisations, nous rejetons cette proposition contradictoire avec l’impératif climatique et nous appelons l’OACI à réduire ses émissions sans tarder et à exclure, comme première étape, tout dispositif de compensation.

lire en ligne

Agenda

Grande soirée Reuilly « Après le Brexit, quel avenir pour le Royaume-Uni et l’Union européenne ? »

Qui ? Attac France
Quand ? Vendredi 23 septembre de 19h00 à 22h30
Où ? Espace Reuilly 21 Rue Antoine-Julien Hénard, 75012 Paris (Métro Mongallet)

Suite au vote des britanniques en faveur du Brexit, Attac organise une grande soirée où invités anglais et français viendront débattre de l’avenir du Royaume-Uni et de l’Union Européenne dans ce contexte. La parole sera ensuite donnée à chacun, pour échanger par petits groupes sur la thématique et restituer collectivement les réflexions. Alors à vos agenda : le 23 septembre, on vous y attend nombreu.x.ses !

lire en ligne

Festival Images Mouvementées : « La dé-fête du travail »

Qui ? Attac France
Quand ? Du 30 septembre au 2 octobre
Où ? Cinéma 5 Caumartin, à Paris Saint Lazare

Pour sa 14e édition, le festival “Images mouvementées” déménage : direction le cinéma 5 Caumartin, à Paris Saint Lazare, du 30 septembre au 2 octobre !

lire en ligne

Arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive !

Quand ? Du 1er au 2 octobre
Où ? Flamanville

À l’initiative du CRILAN et du Collectif « Stop EPR ni à Penly ni ailleurs », les associations locales et organisations anti-nucléaires de Normandie, de Bretagne et des Pays de Loire se sont regroupées au sein du « Collectif Anti-Nucléaire Ouest » (CAN-Ouest) depuis le 17 janvier 2015, soit actuellement plus d’une vingtaine d’associations et organisations représentées.

Ce collectif appelle à un grand rassemblement les 1er et 2 octobre 2016 à Flamanville afin de faire renoncer à la mise en service de l’EPR et au rafistolage (appelé officiellement « grand carénage ») des réacteurs arrivant à 30 ans d’âge que ce soit à Flamanville, Paluel, Penly et ailleurs.

lire en ligne

Notre-Dame-des-Landes le 8 octobre 2016 : « Que résonnent les chants de nos bâtons ! »

Qui ? Attac France
Quand ? Samedi 8 octobre de 10h00 à 18h00
Où ? Notre-Dame-des-Landes

Acculé par les mobilisations massives des 9 janvier et 27 février, le gouvernement a organisé en juin une consultation biaisée. Se croyant forts du résultat de cette mascarade, les pro-aéroport et le premier ministre ont confirmé leur intention de procéder cet automne à l’évacuation et à la destruction de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, de ses cultures, de sa faune et de sa flore, de ses habitats et activités ainsi que des liens entre toutes celles et ceux qui se sont attaché.es à ce bocage. Ces déclarations font fi de la situation juridique du dossier puisqu’entre autres les autorisations de travaux ne sont toujours pas accordées.

lire en ligne

Multimédia

+ vidéo

Nicolas Sarkozy, l’immunité de la peur

+ vidéo

Vu du Québec – Bilan du Forum et luttes en cours

+ vidéo

« Et vous, vous serez où en 2016 ? » // Adhérez à Attac !

Attac France — 2016
Twitter |  Facebook |  Viméo
Adhérer à Attac |  Faire un don
Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :